Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

LA SANTE N'A PAS DE PRIX ! MAIS ATTENTION ELLE A UN COÛT !

Défenseur et très attaché à la notion fondamentale de SERVICE PUBLIC qui sert l’intérêt général et qui assure notamment la cohésion sociale d’un pays en permettant à tout un chacun de bénéficier de la même qualité de service quelque soit son origine sociale ou sa situation géographique et tente, autant que faire se peut, de minimiser le nombre de laissé-pour-compte.

En effet, exclure l’accès à certaines populations, à cause du coût trop élevé ou de l’éloignement géographique à certains droits fondamentaux ne peut que favoriser et attiser las animosités et rancoeurs entre individus.

Cette vision humaniste est à opposer à la tendance actuelle d’individualisation et de stigmatisation, du chacun pour soit.

Le service public corrige les défaillance d’un marché qui cherche à maximiser sa rentabilité en se concentrant sur les segments très rémunérateurs plutôt que d’assurer un service accessible à tous.


VERS UNE SANTE A DEUX VITESSES


LA LOI H.P.S.T. « Hôpital - Patients - Santé - Territoires » de Madame R BACHELOT

C’EST LA MISE EN PLACE D’UNE LOGIQUE GESTIONNAIRE

A LA PLACE D’UNE LOGIQUE DE SERVICE PUBLIC ET DE VOCATION


La mission service public de l’hôpital c’est d’accueillir et de soigner tout le monde, sans aucunes discriminations, d’offrir les meilleurs soins aux plus modestes, aux personnes agées et personnes handicapées même en l’absence de rentabilité.


Cette loi repose sur une logique purement économique et non pas sanitaire. Selon le principe,

« l’hopital est une entreprise », on donne tout les pouvoirs à l’administration par le biais d’une gouvernance verticale, sans éthique médicale, marquée par la rentabilité dans les futures évaluations.

Comment ne pas faire de rapprochement avec les systèmes de santé américain,allemand qui sont basé sur la dictature du fric.


Pour BRIVE LA GAILARDE on met en concurrence des systèmes de santé publique et privée alors que les deux secteurs n’ont pas les mêmes missions. Des transferts d’activités de soins et pathologies du public au privé dans un but lucratif.


Je partage cette sensation de mépris de rejet que ressentent ce peuple et communauté de l’hôpital mais aussi tous les acteurs de la santé de nos centre-villes et villages, départements et régions, sentiments de désarroi, de révolte et d’incompréhension.


La santé est un droit fondamental ... Son coût est avant tout public et nous ne devons pas faire n’importe quoi et n’importe comment ... Ça sera mon action !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog