Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

Ne passe pas par « Corrèze demain (d’hier) » avec un retour à l’avant 2008 !

Je reçois ce jour les professions de foi des Candidats aux élections cantonales partielle de 2011 pour le département de la Corréze et canton d’Ayen. Celle du candidat Philippe Vidau de « Corrèze d’hier » (demain pour les fidèles) inscrit pour la circonstance, divers droite (C’est vrai que le sigle ump doit être dur à porter pour faire une campagne d’élection de vérité, de transparence et de rassemblement par les temps qui courent).

Vous avez dit contradiction ! : Un habitant de St Robert, lecteur d’un quotidien local m’informe « C’est bizarre, mais Monsieur Philippe Vidau passe de maison en maison  sur la commune, contrairement à ses déclarations au quotidien : « Refusant de faire du porte à porte jugeant cette démarche d’un autre temps ! ». J’ai répondu à ce dernier, que Monsieur Philippe Vidau était en droit de changer d’avis et que la contradiction est une habitude dans son environnement politique que nous connaissons bien maintenant, la musique médiatique qui est jouée, un style de tango, un pas en avant deux pas en arrière.

Contradiction aussi quand il inscrit dans son programme qu’il va fédérer les communes du canton après avoir rencontré et présenté son programme aux Conseils Municipaux des communes concernées, pour mémoire, se sont les Citoyens qui votent, pas les Conseils Municipaux.

Pourquoi devons nous penser que le Conseiller Général (qui souhaite l’être) réussira cette vocation de fédérateur, alors qu’il n’arrive pas à unir ces même communes, bien au contraire, dans la Communauté de Communes du Pays de l’Yssandonnais qu’il préside.

Revenons à la profession de foi, le programme, les engagements. Un mot revient fort « dynamique » ce mot peut dire bouger, oui mobilité pour les habitants de ce canton dans son territoire voir au-delà, j’ai beau lire et relire le programme et la profession de foi, les engagements pour le canton de Monsieur Philippe Vidau (qui est le seul des candidats), comme pour Corrèze demain, de ne rien dire sur les transports en commun pour nos villages pour les déplacements de ses habitants : travail, vie quotidienne, administratif, familiale et loisirs où tout simplement entre communes (Marchés, commerçants, artisans, professions libérales, patrimoines touristiques). Mais surtout pour les plus défavorisés nos séniors, les actifs ceux qui n’ont pas de voiture, ceux qui en ont une mais difficilement gérable en coût de carburant, d’entretien et d’assurances. Ceux qui pourrait y arriver avec un deuxième emploi, mais pour lequel un second véhicule est indispensable. Transports souhaitable aussi pour accès aux services publics qui ont disparus de nos villages, nous le devons à qui ?, les services de santé ... La commune d’Objat possède une liaison ferroviaire TER, n’est ce pas une chance pour cette ville, ce canton, les cantons voisins et leurs villages d’avoir cette gare d’Objat qui pourrait être un relais multimodal des transports collectifs ? Encore faut il en parler ,voir évoquer une volonté vers le  développement de ce mode de transports pourtant d’actualité en cette période de flambée du prix des carburants. Difficile de lire sur les imprimés les termes : Intérêt général ou intérêt collectif. Souhaitable : L’implantation d’une zone d’activité est subordonnée à l’obligation d’être desservie par les transports en commun avec des horaires concordants aux heures d’embauches et de débauches (Valable pour la future zone de Chez Minet). Est il utopique de croire pouvoir un jour prendre un titre de transports unique à Saint Robert (car+ter) pour aller à Brive dans un temps de transports correct !

Je ne reprendrais pas tous les points des engagements pris au travers cette profession de foi, où il y a beaucoup à dire et pas très sérieux pour ma part, je trouve Monsieur Philippe Vidau bien loin de répondre aux préoccupations et aux souhaits qu’attentent les Citoyens de ce canton et de ce département de la part d’un candidat au Conseil Général.  

Dans l’attente de l’application de la réforme territoriale, voulue par les partisans de Monsieur Philippe Vidau, réforme avec son grand chambardement qui réserve bien des surprises :  financements, compétences … (voir article sur mon blog), pour lequel dès le lendemain de ces élections 2011, la procédure s’engagera au travers des plannings via les Préfectures.

Je ne voterais pas Philippe Vidau et son groupe Corrèze demain, ils n’auront pas ma confiance pour gérer ce canton et ce département. Diviseurs, ils n’incarnent pas, à mes yeux, la compétence et le rassemblement nécessaire, impératif, souhaitable et pluraliste pour notre avenir. Je ne souhaite pas que ce canton d’Ayen et le département de la Corrèze soient gérés sur le modèle de la France d'aujourd’hui avec seulement que des paroles, des promesses, des injustices et une dette colossale qui engage nos enfants, petits enfants et les générations à venir. Pour moi, le préalable à tout projet d’avenir durable c’est une gestion saine et raisonnée de l’argent public.


Pour l'avenir, je reprendrais ici une phrase d’un ami démocrate Breton : Lorsque le dialogue s'instaure, que les hommes et les femmes sont de bonne volonté et de bonne foi, qu'ils réfléchissent ensemble et regardent dans la même direction alors tout devient possible !

 

Démocratiquement vôtre.    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog