Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

Lignes supprimées, trajets rallongés, horaires décalés, temps de parcours et d’attentes supplémentaires, correspondances remise en cause, changement de mode de transports, le prix du billet ... Les nouveaux horaires des trains qui entreront en vigueur le 12 Décembre 2011 commencent à être diffusés. Pour la région Limousin réseau TER communication des horaires à partir du 10 Novembre 2011 (Après concertation du Conseil régional et la SNCF). Attention aux grandes surprises !

Pour la SNCF, avec la bénédiction du Gouvernement et le RFF, c’est d’abord le prestige, le gigantisme et la rentabilité. Guillaume Pépy parle de « big bang » à la SNCF, « Du jamais vu dans l'histoire du chemin de fer en Europe. », la grande Gloire, l’esprit pharaonique !!!

A compter du 12 décembre prochain, 85% des trains du pays vont subir une remise à plat totale de leurs horaires qui a pour but de permettre la rénovation du réseau, modernisé un système très vieillissant et donc de plus en plus fragile (Il aurait été bon de si prendre un peu plus tôt). Ainsi, 1.000 chantiers sont prévus d'ici fin 2015 des travaux gigantesques, rendus absolument nécessaires tout au long des 30 000 km de voies ferrées. Mais aussi l'arrivée de lignes nouvelles à l'Est, et demain en Aquitaine et en Bretagne. Et enfin, l'introduction du cadencement horaire (Des trains à 8h02, 8h32, 9h02, 9h32...) permettant à l'avenir de faire circuler plus de trains.

PRIORITE AU SERVICE PUBLIC … Des Usagers pas des Clients …

Prendre le train pour les loisirs, aller voir la famille, partir en vacances à ce niveau la grille horaire n’est pas trop important pour le trajet.

Par contre (en 2010), c'est 10 millions de passagers qui ont été transportés quotidiennement sur les réseaux de proximité, la majorité de ces passagers sont des salariés qui doivent se rendre à leur travail, tout bouleversement de changement d’horaire, disparition de déserte … est catastrophique, voir dramatique pour leur emploi sans compter les problèmes familiaux d’organisation de la vie familiale. Idem pour les collégiens, étudiants, apprentis qui doivent rejoindre leurs centres d’enseignement.

Pour certain, ceux qui le pourront ça sera l’option voiture en remplacement (Ce qui est de loin le but recherché), changer d’emploi pour d’autre, dans cette période, peu envisageable ! Perte d’emploi pure et simple pour les derniers.

La Corrèze, le Limousin sont concernés et les bases horaires aujourd'hui, non finalisées, sont guère réjouissantes. Il faut s’attendre à un très fort mécontentement des Usagers.

Pour mémoire qui financent les TER : Les usagers à 30% et les contribuables à 70%. Le problème, c'est que les ressources des Conseils Régionaux sont aujourd'hui figées, qu'il n'y a plus d'argent alors que les dépenses liées au TER ne cessent d'augmenter.

Irons nous vers un passage en force de cette mesure de réorganisation aberrante dans l’état proposée, dans la précipitation, oui s'orienter vers un système de cadencement est souhaitable mais dans le temps (prendre son temps) et surtout en concertation avec toutes les parties prenantes concernées y compris les usagers.

Nos Gouvernants actuels sont en spectateur, nous voulons vite mais !, « D’accord, surtout pas de problèmes à l’approche des élections » et comme à l’habitude ils se positionnent en aval soit ça passe, soit ça casse et si ça casse ont fait machine arrière à moins de jouer le pourrissement.

Consolez-vous, avec de pareilles mesures, les trains seront juste à l’heure, plus de retard … 

Le Grand top quoi !

Dans l'attente du point final avec l'étape découverte des nouveaux horaires vers le 15.11.2011 ... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog