Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Cher(e) lecteur, lectrice. Si je suis pour la totale liberté d'expression, la Loi me rappele que le blogueur est responsable du contenu des commentaires des contributeurs-tiers à la parution pour le public sur son blog. Je me réserve le droit de modérateur pour accepter ou non l'édition d'un commentaire au regard de la licéité de ses propos. Par contre, dans la colonne de droite vous trouverez un onglet "CONTACT" qui permet d'engager un échange privé au travers les adresses de messagerie e.mail personnelles. Je vous invite à son utilisation.

Voir les commentaires

Published by Serge BECOT

Inscrit d'année en année dans les projets de la municipalité sur les bulletins municipaux de notre village, la réalisation a eu le feu vert, l'année dernière. Si la première phase d'enfouissement des réseaux électriques (Moyenne et basse-tension) et téléphonique ont bien été réalisés, la phase de finition relève du burlesque.

La phase de finition c'est quoi ? : Réfection des trottoirs avec revêtement de cassine (En enrobé trop chère " plus un Euro de disponible pour l'Avenue Henri Queuille" sic le deuxième Adjoint, mais pourtant souhaitable lors de croisement de gros poids-lourds et engins agricoles (Passage sur les trottoirs) à voir, pose de bordures et écoulement des eaux pluviales à charge de la commune. Revêtement de la voie en tapis d'enrobés à charge du Conseil Général. Avec ralentisseurs et une signalisation avec une zone à 30 km/h étant prévue.

La partie à charge communale étant sur le point de se terminer, la Municipalité a organisé une réunion d'information, le 1er Juillet 2014, pour annoncer très prochainement la fin des travaux et pour communiquer le détail de la phase de finition ci-dessus devant un beau plan en couleur. Du déjà vu et des précisions déjà entendues lors d'une précédente réunion technique d'information qui avait été convoquée par la Municipalité précédente voila plus d'un an ou un problème d'eaux usées sur l'avenue avait déjà été soulevé.

Je complète l'oubli d'information donné lors de la dernière réunion par souci de transparence : Concernant le revêtement de la voie, c'est un tapis d'enrobés de 5 cm d'épaisseur en moyenne y compris le rabotage pour ancrage devant les bordures et raccordements aux extrémités du chantier. La longueur à réaliser est de l'ordre de 350 mètres linéaires. Le montant estimé des travaux d'enrobés est de 50.000 €uro TTC. Les travaux d'enrobés de la chaussée étaient programmés pour la semaine du 7 Juillet 2014 sous réserve du bon déroulement des travaux communaux (Bordures et trottoirs) qui étaient finis à cette date, MAIS SURTOUT QU'IL N'Y AIT PAS DE PROBLEME IDENTIFIE SUR LE RESEAU DES EAUX USEES (Résultat du rapport d'inspection dans l'attente !).

La maîtrise d'oeuvre des travaux communaux étant assurée par le Bureau d'Etude Dejante à Malemort.

C'est la sagesse même que le Conseil Général applique pour sauvegarder les deniers publics du gaspillage qui consiste à réaliser des travaux d'une valeur de 50.000 €uro et quelques temps après refaire des trous et des tranchées pour intervenir sur les réseaux. Comment à 6 jours de poser le tapis d'enrobés ont ne peux détenir un rapport d'inspection de conformité ? Il semblerait à ce jour que la réfection du réseau des eaux usées s'impose. C'était prévisible ! Mieux, comme le réseau d'eau potable, qui passe dans le trottoir, fraîchement fini, serait à refaire, deux possibilités, soit en défonçant la totalité du nouveau trottoir (Passage du réseau actuel) ou l'option (Je pense qui sera choisie) l'intégration dans la chaussée qui nécessitera quand même des saignées dans les travaux réalisés (Bordures et trottoirs) pour le raccordement avec les compteurs qui seront mis hors habitations pour être accessibles depuis la rue. L'ancien réseau resterait en place dans le trottoir et serait abandonné à l'exploitation.

Conclusion : Gestion et suivi de chantier, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Gestion déplorable d'un dossier. Gaspillage ...

Si cela n'est pas CRITIQUABLE et ne peut être qu' interprété comme NON-CONSTRUCTIF pour notre village ! C'est vrai qu'il est difficile de faire pire. (En réponse à un commentaire).

Ne vous appartenant pas, c'est facile de dépenser l'argent des autres.

C'est vrai que les riverains ne peuvent que se réjouir d'avoir bientôt, je pense, une avenue digne de son nom avec des réseaux conformes. Il aurait été seulement souhaitable d'un meilleur suivi d'un dossier dans l'efficacité, la compétence et la disponibilité sur le terrain, y compris par la Municipalité précédente.

L'intervention de la Grande Agglo dans l'urgence, financièrement et techniquement devrait siffler la fin de la récréation.

A suivre ...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour info : 4 JUILLET 2014 - Monsieur le Préfet de la Corrèze a accepté la démission du Maire de Saint-Robert, Monsieur Francis LAFOURCADE.

Voir les commentaires

Navrant pour notre Village qui se voit propulsé dans les faits divers, jusqu'à la risée de nos Concitoyens et quelle image vis a vis d'autres communes et institutions territoriales.

Après avoir eu, à ma demande, une entrevue avec le Maire démissionnaire fin de semaine dernière. Egalement en ce début de semaine une entrevue à sa demande avec un élu de la liste en place.

A la lecture de la lettre de Monsieur Francis LAFOURCADE nous devons interpréter deux démissions. La première en tant que Maire face à une mauvaise évaluation de la charge, de la disponibilité et de la présence trop importante mais nécessaire à l'accomplissement de la fonction. Dès le mois de Mai 2013 j'avais alerté, également par écrit, l'incompatibilité d'un cumul mandat/vie privé au regard de situation personnelle et professionnelle pour remplir correctement la mission. Il y a eu erreur de ne pas évaluer, avant de s'engager, la faisabilité au regard d'une situation personnelle. Par contre je m'interroge sur le non conseil, voir la satisfaction affichée de certains membres de l'ancienne Municipalité et de Monsieur Jean-Louis DESCOMPS ancien Maire d'avoir, je sic "Enfin trouver notre tête de liste !" qui en connaissance de cause de la situation du candidat et par leur longue expérience ne pouvaient ignorer les difficultés, voir l'impossibilité d'accomplir la tâche et de mener à bien le mandat avec de surcroit l'entrée dans la Grande Agglo de Brive. Malgré cela ils ont favorisé, encouragé et cautionné cette liste. Il y a là une part de responsabilité dans ces évènements. C'est aussi l'ancien Maire déclarant dans sa dernière allocution lors du Conseil Municipal de mise en place du nouveau Maire et Adjoints, je sic "Je pars serein et confiant sachant que la Municipalité est entre bonnes mains" !!!.

Si la réélection d'un Maire dans un conseil municipal suite à une démission personnelle n'est pas trop courante. Par contre celle de la démission de Maire et de Conseiller Municipal est plus grave surtout pour les raisons supplémentaires évoquées qui touche à la gestion de la Commune après un éclatement d'une solidarité soit disant sans faille de l'équipe et cela seulement après à peine trois mois de fonction.

S'il y a un dossier ou une équipe municipale doit être à l'unisson c'est bien celui des finances communales la base d'une gestion responsable et réaliste.

Aujourd'hui bon nombre d'habitants de Saint Robert se sentent abusés. Comment peut on, dans une Commune de 365 habitants, entre 11 Elus sur des promesses électorales, que je qualifierais à cet instant d'illusoires pour l'avenir, au travers cette solidarité annoncée, arriver à cette situation. Cette Municipalité a t' elle pensé un instant à la population devant un tel acte lourd de concéquences.

C'est l'ensemble de la Municipalité nouvellement élue se voulant totalement solidaire, disponible, compétente ... qui aujourd'hui porte la totale responsabilité de cette situation de voir Saint Robert avec un Maire et Conseiller Municipal démissionnaire.

C'est bien cette équipe qui après un appel au vote de la "Liste complète" refusant tout panachage, à refuser également depuis Avril 2013 jusqu'au mois de Mars 2014 la possibilité de composer avec une liste unique pour gérer notre village, préférant une liste sectaire.

Cette équipe municipale, non préparée a voulu avoir toute seule, tous pouvoirs, alors maintenant faisons marcher la SOLIDARITE DE LA MUNICIPALITE DANS L'ECHEC ! jusqu'au bout.

Dans l'attente d'un retour à la normale, la logique voudrait que compte tenu des points évoqués au regard des finances communales que seules les affaires courantes soit expédiée et que toutes décisions en Conseil Municipal soient suspendues. Une clarification sur des points budgétaires est également souhaitable et nécessaire.

J'adresse un courrier à Monsieur le Préfet de la Corrèze.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>
Haut

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog