Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>

François Bayrou, une fois encore désigné comme le leader légitime du Centre

C’est sur ce récent sondage IFOP pour le compte de France Soir que je poste cet article d’espoir.

François Bayrou vient à nouveau d'arriver en tête du baromètre du Centre, réalisé par l'Institut IFOP : près de 42 % des Français le considèrent comme la personnalité qui incarne le mieux cette famille politique, loin devant les autres éventuels prétendants.

Les projecteurs des médias ont beau être tournés vers un autre centriste, Jean-Louis Borloo, c’est bien le patron du Modem qui « incarne le plus les idées et les valeurs du centre » pour 42 % des Français, loin devant le président du Parti radical (32 %).

Loin des gesticulations, compromissions, soumissions, sous-marinades … Des ténors politiciens qui ont bien loin dépassés l’élection présidentielle et même législative ! leurs seuls soucis étant de sauver ce qui peut être encore sauvé, alors ils se positionnent déjà pour les municipales pour Paris et autres grandes villes ! Des démarches d’ambitions personnelles placées bien avant le service dû aux Françaises et Français, pour l’avenir de la France et des générations à venir.

En toute indépendance dans le paysage politique, un homme libre, entouré d’une équipe soudée, qui travaille pour la France d’aujourd’hui, pour son avenir, pour nos enfants, nos petits-enfants … Cet homme, c’est François Bayrou, une force tranquille que le Pays à besoin dans l’urgence. Compétent, dévoué, courageux, une vision lucide, pour la vérité, la transparence, l’honnêteté, la justice, l’équité …

Pour stopper un système qui a été un échec très couteux pour la Nation et peut l’être encore bien plus, Pour un changement de Société avec d’autres valeurs humanistes. Comme vous, j’attends ce jour avec impatience.

Voir les commentaires

Promesse électorale du candidat Sarkozy mise en place juste après son accession à l'Elysée en 2007, le bouclier fiscal représentant un haut symbole, gravée à l’article 1er du CGI créé pour l’occasion par la loi TEPA en 2007 et défendu énergiquement au fil des années par le Président de la République en personne « on ne touchera pas au bouclier fiscal ». Son démantèlement aujourd’hui, par ceux qu’ils l’avaient approuvés il y a quatre ans est synonyme d’échec majeur de la politique de cette majorité présidentielle et de ses alliés.  

Acte 2 : En cette fin de législature, le gouvernement s’est décidé à lancer une réforme économique de grande ampleur sur la fiscalité du patrimoine. Un projet de loi a été présenté le 11 mai en Conseil des ministres et doit être débattu au Parlement en juin 2011 après d'ultimes ajustements. Le gouvernement souhaiterait son adoption avant le 14 juillet 2011, ce qui suppose un accouchement parlementaire aux pas de charge : L'examen du projet de loi de finances rectificative doit se poursuivre toute la journée de vendredi. Le vote solennel sur l'ensemble des articles est prévu mardi après-midi, avant la navette au Sénat, procédure accélérée, examen en commission mixte paritaire, session extraordinaire et vote définitif. Pourquoi avant le 14 Juillet ? Peut être en cette date tout aussi symbolique, un discours révolutionnaire de l’éventuel candidat à la présidentielle !

Après les propos du Ministre en charge « Cette réforme c’est plus de justice sociale, plus de justice fiscale » il y a de quoi mourir de rire. Ces super cadeaux après l’affaire Tapie, Bettencourt, les vedettes de Taiwan …………

C’est 300.000 contribuables qui vont bénéficier de ce changement. Ils sont actuellement 14.000 à profiter du bouclier fiscal… Bercy prévoit un manque à gagner de quelque 900 millions pour les caisses de l'Etat que le gouvernement a promis de compenser « à l'euro près » sous la forme de taxes diverses (en débat), mais tout ceci sera-t-il suffisant pour compenser le manque à gagner ? Et si nous parlions des « Super profits » à fiscaliser … Ne serions nous pas plus près de la réalité fiscale !

Cette réforme fiscale est une « opération de communication » de fin de quinquennat de Nicolas Sarkozy en direction des plus riches, re « Elysée » moi et vous serrez ..… !

Voir les commentaires

 

... simple ambition personnelle et peu crédible !

Il y a pas si longtemps, il rêvait encore d’être premier ministre de Nicolas Sarkozy en lui faisant allégeance. S’il avait été nommé, il n’aurait bien sûr pas eu cette posture et cette annonce d’intérêt pour la candidature à la présidentielle 2012. Présenté comme un héros, depuis son annonce de rupture avec l’UMP, viré il joue le je te quitte UMP mais je t’aime moi non plus … son intention affichée d’être candidat à l’élection présidentielle 2012 se qualifiant de « centriste » et aussi d’« écologiste », avec une « fibre sociale et humaniste» ! ! ! 

Pendant neuf années, il a été ministre des gouvernements Chirac et Sarkozy sans jamais émettre une seule réserve sur la politique du gouvernement : Bouclier fiscal et suppression des droits de succession, intégration du commandement de l’OTAN, discours de Dakar, discours de Grenoble, réforme de l’audiovisuel public, affaire Tapie, affaire Bettencourt, affaire Pérol, affaire Epad/Jean Sarkozy, etc …

Ministre de l’écologie :  il est arrivé là par hasard, mais n’a jamais eu cette sensibilité », le Grenelle de l’environnement qui a été médiatisé a accouché d’une souris, le gouvernement n’ayant même pas mis en place la mesure phare que devait être la taxe carbone. Capable de signer les autorisations d’exploration de gaz de schiste sans même consulter le premier ministre et de dire ensuite qu’il a manqué de vigilance, démontre son inconscience écologique et son irresponsabilité. Et qu’a-t-il dit quand le gouvernement a décidé de supprimer une aide fiscale à l’investissement concernant les panneaux photovoltaïques.

Ministre de la Cohésion sociale et du Logement : Que de belles paroles peu suivies d’actions, des promesses non tenues : En exemple l’échec du programme visant à faciliter l’accès à la propriété des gens modestes  lancé en 2005 par Jean-Louis Borloo. Six ans après, sur les 20.000 logements prévus, seuls 600 sont sortis de terre. Ces « maisons Borloo » annoncées à 100 000 euro, coûtent finalement 150 000 euros aux familles, qui se plaignent de malfaçon et doivent se pourvoir en justice, comme le relate cet article, ou celui-ci ou encore celui-là

Ministre du travail : François Chérèque, secrétaire général de la CFDT s’exprime : «Je ne reconnais aucune fibre sociale à une personne qui ne s’est pas exprimée sur le blocage du dialogue social pendant six mois.» Ajoutant aussi : «Quand il y a eu le CPE (Contrat de Première Embauche), le double discours a l’habitude de M. Borloo, qui ne dit rien alors qu’il a des responsabilités.»

Rappelons-nous aussi, avant son élection à la mairie de Valencienne, sa vie passée de riche avocat d’affaires spécialisé dans le droit des faillites et les reprises d’entreprises en difficulté (avec financement à effet de levier gagés sur les actifs) et notamment dix ans auprès de Bernard Tapie comme l’explique cet article de Martine orange,

Enfin, si l’on regarde ceux qui grenouillent autour de lui, comme le décrit bien cet article du site Marianne2.fr tout montre l’opportunisme, les combinaisons, de ceux dans son entourage, élus radicaux valoisiens ou du Nouveau Centre, qui cherchent à se positionner, à monnayer leurs suffrages, surfant au gré des sondages,  jouant sur deux tableaux : Prêts à se rallier à Sarkozy au 2ème tour ou éventuellement juste avant le 1er s’il a encore une chance et si leurs voix peuvent peser pour ne pas être responsables d’un « 21 avril à l’envers » PS face au FN, ou si le vent a vraiment tourné court pour Nicolas Sarkozy, espérer être devant Nicolas Sarkozy et fédérer des voix de Villepin et de Bayrou pour atteindre le 1er tour.

Les "salades Borloo/Morin/Hulot/Villepin" et autres ingrédients risquent de dégoûter un peu plus de Français et les faire tourner vers un vote FN ou l'abstention. 

Le cancer qui ronge notre société, c'est bien la corruption. Les Français attendent qu'enfin l'exemple viennent d'en haut et pas seulement des contre-exemples à tour de bras dans une "république" qui devait soit disant devenir "irréprochable" ! Les Français attendent qu'on les respecte et non qu'on les provoquent tous les jours comme c'est le cas depuis quatre ans, ils souhaitent aussi qu’on leurs disent la vérité. 

Je suis aux côtés des Français qui veulent un changement profond et qui veulent voir affirmer d’autres valeurs et un autre type d’exercice du pouvoir. Le pays tout entier a besoin d’une autre éthique de la politique, du sens de la justice au sommet de l’État, de voir l’exemple venir d’en haut, un État impartial, de pouvoirs respectés et contrôlés, du respect du pluralisme.

Dans l’attente de sa déclaration de candidature que je souhaite vivement et pour l’avoir une nouvelle fois accompagné, avec la délégation Corrézienne, lors de sa visite en Limousin à Guéret en ce mois de Mai, de  François Bayrou j'apprécie toujours, sa lucidité, sa tenacité, son courage, l’expression et la grandeur d’un vrai Chef d’Etat, le discours franc et réaliste, soif de justice. Je ne conçois pas le MoDem comme à son service, mais à celui de tous les Français. Le parcours d'intégrité et de constance de l'homme François Bayrou, mais pas seulement le sien mais également celui de ceux qui l'accompagnent aujourd'hui, fait que j'ai confiance dans le fait que le MoDem a dans son essence, dans son ADN, le souci de l'intérêt général qui prévaut sur les intérêts particuliers qu'ils soient force d'argent, réseaux de pouvoir ou d'influence.

François Bayrou est le seul candidat légitime du centre pour les électeurs centristes : Chez les sondés situés au centre, François Bayrou est plébiscité à 53% contre 27% pour Borloo, car ce sont les sondés sympathisants de l’UMP et du FN qui plébiscitent Borloo ! 

Voir les commentaires

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog