.................... Blog d'un Corrézien Démocrate et Républicain ....................

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Comment ne pas comprendre la crise de confiance de l’opinion vis à vis des hommes et des organisations politiques quand on subit le quotidien. Une gouvernance de notre Pays ou l'on confond vitesse et précipitation ! ou l'on tente de gérer le secondaire en priorité et sous forme de rustines, que l'on continu d'enfumer le Citoyen avec les faits divers pour noyer un peu plus le poisson, que l'on passe un temps infini aux débats à l'Assemblée Nationale sur une réforme qui est de loin prioritaire par contre l' URGENCE ATTEND TOUJOURS ! Le temps passe ! Et les milliards d'Euro s'empillent !

La majorité, je dirais même la grande majorité des Citoyens Français après les promesses des campagnes électorales avec pour seul enjeu un programme à seule vocation électoraliste de prendre le pouvoir. Aujourd'hui nous voyons le résultat, dépenser toujours plus avec plus d'impôts, plus d'emprunt ... bientôt on va taxer les chats, les chiens, les perruches ... Mais on refusera TOUJOURS de combattre et de stopper les injustices, les inégalités, les privilèges ... Reconnaitre l'équité ... Engager une réforme pour dépenser moins et mieux. Travailler sur une réforme fiscale juste.

On dénonçait le pouvoir précédent pour ces actions de confrontation de Français les uns contre les autres, aujourd'hui en continu de plus belle avec les Citoyens du secteur privé au regard de celui du secteur public au travers de mesures descriminatoires.

Certains se satisferont du bilan socialiste de ces dix premiers mois : l'intervention au Mali, les négociations salariés-patronat, le mariage pour tous, les mesurettes sans lendemain. Pour donner un certain crédit à l'action menée.

La hantise dans certains esprits de ne pas pouvoir respecter le programme promis. Alors on invoque l'héritage de l'exécutif précédent et que ça peut se faire, mais dans le temps 5 ans voir plus.

Je suis de ceux qui a dénoncé ce programme inapplicable, sauf de le mettre en oeuvre MAIS A QUEL PRIX ! et surtout QUELLES CONSEQUENCES pour notre Pays !

On ne gère pas la France comme on gère un département ou une ville ! Et gouverner c'est prévoir !

J'ai ma conscience pour moi, j'avais la conviction que le vote François HOLLANDE pour la Présidentielle et le vote Socialiste pour les Législatives n'étaient pas le bon sur les bases du programme de gouvernement annoncé, pas plus d'ailleurs que celui de la droite de Nicolas SARKOZY et de ses alliés (Qui avaient fait leurs preuves négatives).

Je regrette aujourd'hui que des responsables politiques qui avaient dénoncés, à juste titre, ces programmes électoraux irréalistes pour l'avenir de notre Pays, pendant la campagne de la Présidentielle ont pris pour le deuxième tour position en faveur de l'un ou de l'autre candidat. Un telle attitude fait reconnaître qu'il n'y a que deux camps, si tu n'es pas pour l'un tu votes pour l'autre.

Notre Démocratie à la Française qui attend toujours aussi la moralisation de la vie politique avec le non cumul des mandats pour l'efficacité sur le terrain, renvoyé dans le temps pour le vote d'une Loi (Il y a vraiement besoin d'une Loi pour avoir la morale en conscience, on peu le décider de soi-même), la comptabilisation du vote blanc comme suffrage exprimé, mesures que l'on écarte ou que l'on repousse avec des arguments non fondés.La dose de proportionnelle pour la représentation réelle des Citoyens dans le débat national.

Le seul motif, c'est la PEUR DU VERDICT DES URNES il y a beaucoup à perdre pour certains qui vous diront même que appliquer de telles mesures rendraient la France ingérable, à ceux la je répondrais simplement qu'il faut travailler pour construire une unité nationale républicaine pour une action gouvernemantale qui serait souhaitable face à un autre verdict des urnes qui risque et qui se confirme de jour en jour en faveur des extrèmes.

Il faut arrêter ces fanfaronnades, de s'écouter parler ... IL Y A DES PRIORITES et VITE. Le cap n'est pas le bon, mais en connaissance de cause on le poursuit pour répondre à l'idéologie. Après le délire de la croissance à 1,7 et 0.8 on annonce encore une croissance pour 2013 un peu positive, au pire à zéro pour moi elle sera surement négative.

Personnellement aujourd'hui je reste toujours droit dans mes bottes et ma conviction c'est même renforcée, les deux acteurs gauche-droite nous conduisent à l'impasse, à l'échec. L'espérence du Peuple de France est réduite à néant, le gouffre qui sépare le Citoyen de ses Elus, le militant de base de sa direction politique. La Démocratie est mise à mal et c'est néfaste pour le Pays. Je le dis clairement je suis dans l'oposition de gauche comme de droite au niveau national, j'ai une âme de centriste avec ses valeurs totalement indépendantes et j'attends de la part de responsables politiques de cette famille qu'ils disent les mots et s'engagent dans l'action de cette clarté d'indépendance, je dénonce vivement la cuisine électorale qui se fait dans le dos des Français. Au travers ses valeurs fondamentales mon engagement et mon parti aujourd'hui c'est le Peuple de France, être aux cotés du Citoyen sur le terrain, écouter ses préocupations, pour certain ses détresses et bien autres ... Accepter de partager ce quotidien aujourd'hui sans progrès d'avenir.

La gouvernance aujourd'hui c'est le coup par coup, les rapports et encore des rapports qui bien souvent se contre-disent ou sont incompatibles entre-eux et qui finissent au classement sans suite. Il y a pourtant des choses simples, un exemple concernant notre industrie automobile : Quand vous demandez à un Citoyen Français quel est le critère déterminant dans son choix de la marque pour acquérir une automobile, la majorité vous répondrons : Je préfére un véhicule de marque asiatique à cause de la garantie de 3ans, 5ans voir 7ans !!! Chercher l'erreur au regard de nos constructeurs nationaux et certains européens.

Dans un an les Municipales : Une promesse de plus qui ne sera pas encore tenue et qui touche de près les collectivités et surtout les rurales, une baisse importante de leurs dotations et un recul de l’ambition décentralisatrice, qui peut devenir colère devant une réforme térritoriale absurbe et une atteinte à leurs compétences et autonomie fiscale. Dans l'attente d'une réforme démocratique !!!

A suivre ....

Voir les commentaires

VERS UNE VRAIE REFORME DES RETRAITES ... LES RUSTINES C’EST FINI … L’Etat socialiste, les Syndicats de salariés, le Patronat Français ont aujourd’hui le dos au mur, reculade impossible, le pas en avant pour, soit le gouffre ou le pas responsabilisé, engagé sur la planche de salut vers une table vide et ses chaises avec les données et les bases : Rapports, projections, propositions et les VERITABLES chiffrages DE TOUS LES REGIMES de retraite de ce pays. La situation de l’emploi.

 

LES FRANÇAIS DOIVENT CONNAITRE TOUTE LA VERITE ?


Partir d’un constat :

1945 – Age légal de départ à la retraite : 65ans – Durée de cotisation : 30ans – Espérance de vie : 16ans – Taux de remplacement : 20% à 60ans et 40% à 65ans.

1971/1975 : Age légal de départ à la retraite : 65ans – Durée de cotisation : 37,5ans – Espérance de vie : 19ans – Taux de remplacement : 25% à 60ans et 50% à 65ans.

1982 – Age légal de départ à la retraite : 60ans – Durée de cotisation : 37,5ans – Espérance de vie : 20ans – Taux de remplacement : 20% à 60ans et 40% à 65ans.

2011 – Age légal de départ à la retraite : 60ans – Durée de cotisation : 40ans – Espérance de vie : 22,5ans –Taux de remplacement : 50% à 60ans et 65ans.

Projection 2018 – Age légal de départ à la retraite : 62ans – Durée de cotisation : 41ans – Espérance de vie : 24,2ans – Taux de remplacement : 50% à 62ans et 67ans.

 

Les DIFFERENTS régimes de retraite qui sont INEGALITAIRES, NON FONDES (Spéciaux, très spéciaux, privilèges, chapeaux …).

 

STOP aux pensions de retraite payées par l’EMPRUNT !

 

Pour moi c’est : UN SEUL REGIME GENERAL DE BASE DES RETRAITES qui doit voir le jour.

 

DECENT – EGALITAIRE vers  l’ EQUITE – LA SOLIDARITE – LA TRANSPARENCE. Basé sur la RESPONSABILITE de chacun. Il faut arrêter de se regardé le nombril, se cacher derrière une allumette et arrêter son égoïsme individuel.  Abandon de terme « avantages acquis », la pauvreté qui d’année en année touche de plus en plus les retraités, c’est de « l’avantage acquis » ça aussi ?

Tout est à reconstruire. Il ne s’agit pas d’aligner tel ou tel régime, coups de rabot  etc …  Les modes de calcul sont à redéfinir, les conditions de prise de la retraite aussi … Des pistes sont à approfondir, le système Suédois, le système par point (mais à parfaire), personnellement je suis pour un âge légal de départ à la retraite à 65ans au taux plein avec possibilité de partir à 60ans avec décote annuelle et l’inverse pour un départ après 65ans avec surcote annuelle. IINDISPENSABLE, départ à 60ans taux plein pour une carrière en pénibilité. Le système par répartition a ses limites il est à adapter, voir repenser.  

La dernière rustine posée en 2010 a fait perdre encore un plus de temps pour rien, alors que ce temps est compté car il faut beaucoup de ce temps pour élaborer cette réforme, sans compter que parallèlement c’est le sort des retraites complémentaires et des retraites supplémentaires qui sont également en jeu.

 

J’OSE ESPERER QUE CE DOSSIER DE LA REFORME DES RETRAITES SOIT CLASSE DANS LA CATEGORIE URGENCE (DES DEMAIN) ET PRIORITAIRE POUR LA FRANCE.

 

DU CONCRET, L’ENJEU : UNE VRAIE GESTION D’UN UNIQUE SYSTEME DE RETRAITE INTERGENERATIONNELLE VIABLE.

 

Voir les commentaires

En première lecture au Sénat, l'ensemble du projet de loi relatif à l'élection des Conseillers Départementaux, des Conseillers Municipaux et des Délégués Communautaires, et modifiant le calendrier électoral, déposé le 28 novembre 2012, a été rejeté vendredi 18 janvier 2013 au Sénat par 165 voix contre 142. Le projet de loi organique a été lui adopté à l'unanimité des voix exprimées.

Concernant l'élection des Conseillers Départementaux (Titre qui remplace celui de Conseiller Général et après abrogation de celui de Conseiller Territorial). Les textes instaurent l'élection d'un binôme femme-homme dans chaque canton entrainant un redécoupage complet des cantons, dans les circonscriptions, dont le nombre devra être divisé par deux, arrondi à l'unité supérieure, car le même nombre d'élus est conservé.

Si l'objectif de féminité est louable et si la parité au sein d'un Conseil Départemental est souhaitable, personnellement je ne suis pas du tout favorable à deux élus par canton exercants leur mandat indépendamment l'un de l'autre, même s'il y a une forme de solidarité. Je serais pour un scrutin de listes à l'échelle de la circonscription législative, pour conserver un véritable ancrage de terrain et permettre ainsi de favoriser un pluralisme. Vous avez dit "Démocratie locale" ! alors ...

L'Assemblée Nationale, qui a toujours le dernier mot, votera le texte final, j'espère qu'il y aura assez de Députés lucides pour amender ces textes, ces règles et pour en corriger les imperfections. 

OUI CAR DANS L'ETAT DU PROJET, LA RURALITE SERA DEFAVORISEE !

La disparité démographique actuelle des cantons avec des populations totalement disproportionnées, est importante.

Les nouveaux cantons et principalement les RURAUX avec ces nouvelles entités de rapprocher un nombre d'habitants d'une moyenne départementale, vont créer des cantons ruraux à territoires immenses difficilement gérables et la conclusion provisoire est de voir un bon nombre de cantons disparaitres en 2015. 

Pour notre département de la Corrèze qui compte actuellement 37 cantons pour 286 communes répartis en 3 arrondissements : 

- Arrondissement de TULLE : 14 cantons pour 118 communes

- Arrondissement de BRIVE : 15 cantons pour 99 communes

- Arrondissement d'USSEL : 8 cantons pour 69 communes

Si le projet de loi, dans l'état, devient loi, c'est 18 cantons qui disparaitront.

MALGRE UNE FOIS ENCORE UN MANQUE DE CONCERTATION, espérons que nos Députés feront preuve de réalisme et de pragmatisme. A suivre de très près.

La semaine prochaine : Une visions pour la réforme des retraites ... Car là je m'attends au pire !

Voir les commentaires

La grande majorité de la population, les Citoyennes et Citoyens Français tournent de plus en plus le dos aux politiques de ce pays.

Ils ne croient plus à l'efficacité de leurs Elus, du Gouvernement et du Président de la République, qui ne répond plus à leurs préocupations majeures et bien fondées.

Quelques affirmations dubitatives :

- Le taux de croissance sera bien cet automne de 0.8% et la courbe du chômage sera bien inversée à la fin de l'année !

- Avant les élections Municipales de 2014 la loi sur le commul des mandats sera en vigueur !

- Les récentes déclarations d'hier, Jeudi 17 Janvier 2013, au Sénat à la 47ème séance de la session ordinaire concernant le projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, conseillers municipaux et des délégués communautaires avec ces déclarations CONTRE la parité ! et des mesures inégalitaires entre les communes rurales et les villes urbaines !

LA VERITE A ETE DITE pour la Présidentielle ... Devant deux programmes UNIQUEMENT électoralistes celui de l'UMP borgne et le programme PS aveugle ... INAPLIQUABLES. Le choix était impossible ... Une autre voie était nécessaire.

Aujourd'hui certains regrettent leur démarche de soutien à un camps, usant parfois d'un argument un peu bouffon. 

TRES GRANDE URGENCE : QUAND LES VERITABLES PRIORITES POUR REDRESSER NOTRE PAYS SERONT PRISES ET MISE EN OEUVRE ! POUR REPONDRE AUX PREOCCUPATIONS MAJEURES ET LEGITIMES DES CITOYENS DE CE PAYS !

Les promesses électorales ont vécu. Le temps passe et nous laisse au bord du gouffre, sans grand espoir d'avenir. Nous sommes proches à franchir le pas du catastrophisme SANS UN RETOUR A UN PROGRAMME REALISTE, SERIEUX, EQUITABLE, EGALITAIRE, SOCIAL, HUMANISTE ET APPLICABLE basé sur la Vérité et la transparence.

STOP A LA CUISINE ELECTORALE dans le dos du Citoyen. Au préjugés qui consiste à dire : Si l'on veut être soutenu au niveau local il faut soutenir au niveau national. Nous devons bien différencier les élections locales : Municipale, pour un Canton et une Région et les élections nationales : Présidentielle et Législative. On ne gère pas un Pays comme on gère une Ville ou un Canton. Il peut exister un accord négocié de partenariat applicable sur un type d'élection qui peut être divergent pour un autre type d'élection. 

STOP au bla bla bla, à la littérature, aux réunions stériles avec de faux débats.

Dans un souci de moralisation de la vie publique, OUI aux non-cumuls des mandats immédiatement, OUI à la proportionnelle dans les élections à venir, OUI à la reconnaissance du vote blanc, OUI à sa comptabilisation en suffrage exprimé, OUI en cas de majorité du vote blanc lors d'un scrutin un retour aux urnes avec de NOUVEAUX candidats et NOUVEAUX programmes. Toutes les possibilités pour s'exprimer étant offertes au Citoyen-électeur et le droit de vote considéré comme une acte Citoyen, l'absence de l'électeur à un scrutin, sauf cas de force majeur, serait pénalisée par un contribution publique forfaitaire de "libre choix de non participation au scrutin" (Abstention).

Je suis convaincu que le CENTRE totalement indépendant et libre composé de trois sensibilités : De droite, de gauche et une sensibilité basée uniquement sur les valeurs centristes est en mesure de gérer la France. je parle bien de sensibilités et non pas de centre droit ou centre gauche orientés l'un vers l'ump et l'autre vers le PS. Sous l'impultion de ce Centre indépendant, une gouvernance d'union nationale serait mis en place.

PLACE A L'ACTION CONCRETE sur les terrains pour avancer dans le bon sens.

A la semaine prochaine.

 

 

Voir les commentaires

Il est difficile de souhaiter une bonne année à ce retraité qui a travaillé depuis l'âge de 14ans et qui vient de percevoir aujourd'hui ses étrennes de la part de l'Etat P.S. Il percevais jusqu'à ce mois ci une pension mensuelle de la CNAV d'un montant de 854,46€ et une pension complémentaire mensuelle de 377,97€ ses seuls revenus. Il vient d'être reconnu "retraité aisé" et dès ce mois de Janvier 2013 il ne percevra plus que 817,73€ de pension CNAV soit une perte mensuelle de 36,73€ représentant annuellement 440,76€ soit l'équivalent de plus d'une demi pension mensuelle sur l'année. Si vous rajoutez la perte du pouvoir d'achat de l'inflation et les augmentations à répétition : Energies, assurances, mutuelles ... vous arrivez à près d'un mois de pension mensuelle en moins annuellement !  

Il se consolera en pensant qu'il n'est pas un cas isolé, qu'il y a pire que lui avec ceux qui sont dans la misère avec des pensions dérisoires et ceux qui y glissent vers cette misère tous les jours un peu plus.

Il devra se serrer un peu plus la ceinture, acheter moins et ou acheter moins cher (c'est bon pour les produits d'importation asiatiques). Ca sera aussi une perte de tva pour l'Etat et la contribution à une perte de production pour le pays. 

Nous sommes loin des promesses du programme P.S. exclusivement électoral pour une meilleure justice sociale, la lutte des privilèges ... entre autres. Ce programme dénoncé, à juste titre (Et j'en suis de ceux là), lors de sa publication.

Des expressions du style "Dès que nous serons au pouvoir ..." qui se traduisent aujourd'hui par "Nous avons cinq ans pour le faire ..." (Nous avons déjà entendu cela lors d'une précédente législature Socialiste) et qui se fera surement pas. Ces bla bla bla stériles ... ne servent pas le Pays. Une expression Présidentielle "coûte que coûte" laisse aussi le Citoyen perplexe et interrogatif !

Nous rentrons à nouveau dans un système d'inégalité sociale, la solidarité d'accord mais quand elle est partagée et répartie à l'équité des moyens.

Beaucoup d'électeurs s'en rappeleront en 2014 et l'augmentation des abstentions et le vote sanction seront bien présents. Leurs jugements d'avoir été pris pour des ... mettez le mot à votre convenance ... seront sans appel.

N'oublions pas aussi que François Hollande a été élu à la Présidence par des électeurs qui voulaient se débarrasser du Président en exercice, Nicolas Sarkozy et non pas par adhésion au programme Socialiste !

Je suis un centriste indépendant pour qui les termes de centre droit, centre gauche ne veut rien dire, le centre pour moi c'est un mouvement, une union UNIQUE qui est composé de sensibilités de droite et de gauche qui travaillent ensemble pour un véritable programme commun du centre, pret à prendre ses responsabilités sur la base de ses valeurs pour gouverner la France avec toutes les composantes politiques Républicaines de ce Pays en formant un gouvernement d'Union Nationale. Personnellement je me refuse d'être un satellite du Parti Socialiste comme de l'UMP.

Les Françaises, les Français et la France y gagneront ... C'est ce que je souhaite au travers mes voeux.

A la semaine prochaine ...

Voir les commentaires

PREMIERE.jpg

A TRES BIENTOT ICI ...

Voir les commentaires

Chers (es) Amis (es), Chers Internautes, Suite à vos nombreux retours de contact suite à l’article sur « Le Gaz de schiste » et nous ne pouvons que nous en réjouir par cette prise de conscience, je vous adresse une réponse collective à vos interrogations. 

Je partage avec vous et je m’indigne devant le manque de transparence et d’informations concernant le dossier énergétique : Recherche - Expérimentation - Exploration - Exploitation.

Personnellement, je n’ai pas de position dogmatique sur un problème énergétique. Par contre je ne cautionne pas le « Faire n’importe quoi et n’importe comment » qui peut porter atteinte à l’environnement, aux espaces, pour le présent, comme pour le futur pour nos générations à venir.

Pour le présent dossier, les problèmes, comme les solutions, doivent être traités et résolus en amont, avant le premier coup de pioche et non pas en aval quand le mal est fait.

Pour cela le Code Minier est à réformer. Redéfinition des études d’impacts, environnementales : Population, faunes, terre, air et eau. Connaître les contraintes (eau) et conséquences (déchets). Après l’interdiction de la technique de fracturation hydraulique qui présente trop de risques, l’utilisation de techniques alternatives ? lesquelles ? exemples d’exploitations en cours et les résultats ? Aujourd’hui c’est l’inconnu ?

Mobilisation des Elus sur le terrain. Ils doivent être informés sur de tels dossiers sensibles en temps réels et ont le devoir d’information et de concertation avec la population et les associations concernées.

Prévision de mise en place de structures pare-feu environnement au niveau local « d’un observatoire du suivi « composé de membres compétents tous niveaux » sur chaque site concerné, à la charge du demandeur avec obligation de résultats des conditions de sécurité optimum ».

Nous ne pouvons pas être contre et je suis pour le développement des nouvelles énergies, sachant que pour ma part l’énergie fossile n’est pas une solution d’avenir, une transition vers d’autres énergies alternatives peut passer par une décarbonatation de l’énergie avec l’amélioration voir l’utilisation de nouvelles technologies.

Dernier point, pour cette recherche et l’avenir énergétique de notre pays, je le souhaite particulièrement cela doit être « Le produire en France », je ne peux pas croire et accepter que nous n’avons pas sur notre sol national des entreprises nationales compétentes pour rechercher, expérimenter, explorer et exploiter pour nous fournir notre énergie nécessaire à nos besoins vitaux, tout en respectant notre environnement « la terre – l’eau – l’air et le monde des vivants ». 

Notre sol et notre sous-sol sont nos propriétés, soyons cohérents !

Cordialement et amicalement.


Voir les commentaires

Nous y allons à grand pas ... SANS GARANTIE ... dans notre dos ...

J'avais dénoncé sur ce blog le 10/05/2011, dans un article (cliquer ici pour lecture)

le DANGER en l'absence de garanties, de maîtrise technique , de connaîssance,

d'information des procédés utilisés pour l'exploitation ... "Des méthodes alternatives

disponibles" Lesquelles ? Mais le forcing continu ... STOP ... Tant qu'il n'y aura pas la

garantie d'une protection et de sécurité environnementales optimales reconnues.  

Merci pour votre incompétence Monsieur Jean-Louis BORLOO !

 

Je vous invite à lire l'article complet dans La Montagne du 04.07.2012.

 

Ci-après deux courriers de la Société Hexagon Gaz Ltd.

Sources : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/19-Lettre-Brive.pdf

et http://www.gignac-en-quercy.fr/mairie/PDF/hydrocarbures/46-Complement-Brive.pdf

SchisteBrive.jpg

19-Lettre-Brive Copy 0

19-Lettre-Brive Copy 1

19-Lettre-Brive Copy 2

19-Lettre-Brive Copy 3

Courrier suivant :

Lettre-Hexagon-Gaz-Ltd-Copy_0.jpeg

Lettre-Hexagon-Gaz-Ltd-Copy_1.jpeg

Consommation de 15.000 à 23.000 m3 d'eau par puit ?

Sources : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Quels-sont-les-risques-pour-l,21062.html

Extrait du rapport initial : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Mission-d-inspection-sur-les-gaz.html

Le rapport initial : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/007612-01_et_007612-03_rapports.pdf

 

 

Voir les commentaires

Ils ont maintenant TOUS LES POUVOIRS. Pour la Corrèze, PAS DE TRIOMPHALISME SVP, car en l'absence de proportionnelle, avec une abstention à près de 44%, plus les 751 bulletins blancs et nuls et l'entousiasme de certains votants qui ont votés à droite comme à gauche sans grande conviction. Le reflet de l'expression du peuple Français dans l'Assemblée Nationale n'y est pas et notre Démocratie est bien écornée.

Entre le premier et le deuxième tour c'est une perte de 345 votants et 376 bulletins blancs et nuls supplémentaires.

  PREMIER TOUR DEUXIEME TOUR DIFFERENCES
INSCRITS 33107 33093 - 14
ABSTENTIONS 14181 14512 + 331
VOTANTS 18926 18581 - 345
BLANCS OU NULS 375 751 + 376
EXPRIMES 18551 17830 - 721

PREMIER TOUR TOTAUX GROUPES DEUXIEME TOUR DIF REPORTS
C. JARRY DES LOGES (ECO) 112      
D. FREYGEFOND (VEC) 374      
B. RATIE (EXG) 127      
E. COQUEREL (FG) 1258      
PH. NAUCHE (SOC) 8365 10236 10239 + 3 voix
JP. GRAU (AUT) 131      
C. ROBOREL DE CLIMENS (DVD) 182      
A. BALMISSE (FN) 1865      
P. COSTE (UMP) 5709 7887 7592 - 295 voix
         
JC. DESCHAMPS (CEN-MOD) 428 428  

Voila surement l'importance et une des priorités à faire passer à l'Assemblée Nationale : La suppression du cumul des mandats rapidement qui devrait permettre un travail à 100% législatifs pour nos Députés.

Souvent annoncés, toujours différée, la moralisation de la vie publique est une nécessité. Le fonctionnement des Institutions de la République doit en effet obéir aux principes de la séparation des pouvoirs, de l'égalité et de la transparence qui fondent l'exercice de fonctions publiques ou de mandats électifs.

Cette proposition de loi tant attendue et promise :

• Supprimer le cumul des mandats et des indemnités des députés et examiner le coût de ces dernières. Un député ou un sénateur ne peut être responsable d’un exécutif, que ce soit d’une collectivité ou d’un établissement public de coopération intercommunal.
• Supprimer les micro-partis qui détournent les lois sur le financement de la vie politique. 
• En finir avec les nominations de complaisance et avec le mélange entre les intérêts publics et privés pour les élus et hauts-fonctionnaires.
• Instaurer une interdiction pendant 10 ans du retour à la vie publique des élus condamnés pour corruption.
• Reconnaître le vote blanc à toutes les élections.
• Garantir et retrouver l’indépendance de la justice avec un ministre de la justice dont la nomination sera approuvée par une majorité renforcée du parlement.
• Réduire le nombre de députés et de sénateurs pour plus d’efficacité du travail parlementaire,
• Instaurer l’obligation de présence des parlementaires en séance pour voter les lois et publier les votes.
• Instaurer un nouveau mode de scrutin pour que toutes les opinions soient représentées à l’Assemblée Nationale et au sein des collectivités.
• Limiter la composition du gouvernement à 20 membres.
• Renforcer la parité hommes-femmes dans les assemblées et au gouvernement. 
• Garantir l’indépendance des médias et en finir avec la nomination des présidents de France Télévisions et de Radio France par le chef de l’Etat.

L'avenir nous le dira, je formule un voeu très fort pour notre Pays, celui de la réussite, nous jugerons du travail sur pièce, il n'y aura aucunes excuses possible

Au travail les Centristes, déjà chez nous ! Tout en restant très vigilant, faire savoir ce qui est bon et dénoncer ce qui va à l'encontre du bien pour la Nation et de son Peuple.

Je suis toujours un démocrate centriste, libre et indépendant qui a la conviction que la solution France passe par le Centre, seul capable de rassembler pour une gouvernance du Pays dans une Union Nationale dans une Europe plus forte. 

J'espère et serais de ceux là. Démocratiquement votre.

Voir les commentaires

Dimanche 17 Juin 2012 : 2ème tour des élections législatives ou 4ème tour de l’élection Présidentielle ?

L'Assemblée Nationale est le lieu de l'expression du Peuple Français dans sa diversité permettant ainsi le plus large débat démocratique. En l’absence de l’entrée de la proportionnelle, dans ce scrutin, cette Démocratie est bafouée et est en partie responsable de cette forte abstention de 42,77% pour ce premier tour des élections législatives de 2012. La volonté affirmée d’éliminer toute voix ne partageant pas l’engagement pour le projet socialiste sans réserve est flagrant, pour exemple la position prise à l’égard du leader du Mouvement Démocrate François BAYROU dans les Pyrénées-Atlantiques. Il fallait oser la dose de proportionnelle.

Le Citoyen –électeur est propriétaire de son vote, il n’a pas besoin d’une quelconque consigne de vote. Il a seulement un devoir de voter.

Personnellement, je ne me reconnais pas dans une opposition frontale avec une UMP qui souhaite poursuivre son programme qui a mené la France à l’échec et ses zones d’ombres en internes quand à ses valeurs Républicaines et ses dérives extrémistes. Certains l’on bien compris et bien bravo.

Je ne me reconnais pas non plus dans la majorité Présidentielle avec son programme actuel dangereux pour le Pays, par son contenu et dans sa façon d’être appliqué avec un financement contestable et non réaliste. Son souhait, de large, voir totale majorité à l’Assemblée Nationale privant ainsi le véritable et large débat démocratique que la gouvernance de la France à besoin comme pour l’Europe d’ailleurs. La Présidence et le Conseil des Ministres devenant l’antichambre de l’Assemblée Nationale et du Sénat qui deviendront eux la machine à valider.

Il y aura bientôt des désillusions !  J’espère me tromper, le proche avenir nous le dira, car la France n’a pas le droit à la moindre erreur dans la situation que nous vivons et celle à venir pour nos générations futures , faute de quoi nous le paierons très très cher.

C’est la raison pour laquelle, j’ai toujours la conviction que seule une gouvernance avec une Unité Nationale large est souhaitable pour la Nation avec un véritable débat démocratique de toutes les voix du Pays pour construire une France puissante et je continuerais à œuvrer dans cette optique. Dans la réalité actuelle de conflit permanent entre les deux blocs et ses alliés, une telle solution ne peut venir ni de l’un ni de l’autre, seul un Centre indépendant et libre peut être l’initiateur d’un tel projet porteur de cette réussite.  

Dans le contexte actuel, je souhaite me positionner dans une opposition constructive en force de propositions pour soutenir ce qui est bon pour le Pays, faire passer le message unitaire  et dénoncer, condamner ce qui est mauvais pour la Nation et qui va contre les intérêts de son Peuple. Je reste Centriste indépendant et libre avec un esprit de rassembleur.

Pour ce deuxième tour de cette élection législative 2012, devant deux voies sans issue, je conserve ma logique de mon vote du deuxième tour de la présidentielle, à savoir, que je voterais à nouveau BLANC.

Chers Concitoyens votre voix compte, vous avez un devoir, ne vous abstenez pas, VOTEZ.

Je regrette et ne partage pas certains soutiens pour ce deuxième tour des élections législatives qui sont en contradiction avec un engagement pris initialement. Par moralité, comme je l’ai déjà dit, ont ne peut pas favoriser, par un soutien ou un vote à un candidat à la députation pour l’application d’un programme après avoir combattu ce programme quelques semaines auparavant devant les électeurs en leur demandant de voter contre. Je crois là un manque de respect que je n’accepte pas.

C’est la Démocratie, chacun est libre de faire, penser et s’exprimer. Comme bon Démocrate et Républicain je me dois respect du verdict des urnes, les Françaises et les Français auront choisi.


Prochain article après ce deuxième tour des législatives :

Première proposition, dès le 18 Juin 2012 sur le bureau de l’Assemblée Nationale :

Moralisation de la vie publique : Souvent annoncée, toujours différée !.


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Hébergé par Overblog