.................... Blog d'un Corrézien Démocrate et Républicain ....................

1 2 3 4 5 6 > >>

national

Ce mois de Janvier verra un retour du Sénat à l’Assemblée Nationale, en deuxième lecture, un projet de Loi nommé ALUR qui prévoit, en première lecture, au travers l’article 63 « Décide le transfert automatique de la compétence urbanisme des Communes aux EPCI » . Une obligation, remise en cause en lecture au Sénat qui a adopté un compromis favorisant le volontarisme du plus grand nombre des communes face à cet automatisme imposé. Une contrainte faite aux Communes de transfert automatique de la compétence urbanisme aux EPCI va à l’encontre des règles du code général des collectivités territoriales, dans lequel « c’est l’aval des 2/3 des Communes (représentant 50% de la population) qui fait une politique publique et non leur refus.

Pour une commune rurale, qui est le plus compétent pour gérer et administrer l’aménagement de son territoire avec une approche intelligente et l’option de l’assumer collectivement si elle le décide, sinon l’équipe municipale avec son Maire et sa population.

Je partage la position de l'AMRF et suis en opposition à tout transfert autoritaire de compétences des communes vers l’intercommunalité qui n’auraient pas été décidées et souhaitées par les Elus. Ce ou ces transfert(s) doivent être issus impérativement du volontariat .

Une Intercommunalité (Dont les Communes sont les piliers et la font vivre),  pour réussir, SE CONSTRUIT avec l’assentiment et la volonté des Elus des Communes. Elle grandira, murira et remplira son rôle d’outil d’espace de coopération, de la mise en commun des moyens dans un souci d’efficacité au service de chaque commune quelle que soit sa taille, dans qu’elle proportion, décidant du degré d’une coopération intercommunale efficace, réfléchie, qui se discute dans le consensus et dans le respect de chaque commune, sans introduire de tutelle. Une Intercommunalité NE SE FABRIQUE PAS à coup de contraintes, d’impositions, de dictats, de technocraties, qui sont hors des réalités de son territoire. Aider les communes membres à établir et mettre en commun leur PLU afin de les rendre compatibles et cohérents tout en laissant aux Maires la liberté d’administrer l’espace communal.

Concernant l’Etat ,il doit favoriser le développement intercommunal, dans la souplesse et l’efficacité, en lui assurant la capacité à disposer d’outils pour assumer des missions au profit des communes et de ses habitants, où qu’ils habitent dans le périmètre. Cela suppose de considérer partout les habitants de la même manière, sans discrimination, notamment financière,  liée à la taille ou au statut de l’EPCI.

J’espère que nos Députés sauront faire preuve de responsabilité et je souhaite qu’ils opteront, pour le minimum, à savoir l’adoption du compromis du Sénat . J’adresse un courrier à Philippe NAUCHE, Député-Maire et Président de la Grande Agglomération de Brive.

Pour mémoire : L’urbanisme dans certaines Communes, surtout rurales, est règlementé par une carte communale voir en cours d’évolution vers un Plan Local d’Urbanisme (Le PLU) qui avec ces dispositions deviendrait le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (Le PLUi).

A suivre …

Voir les commentaires

 

 

Recevez tous mes

Meilleurs Voeux

pour l'année 2014

  

Un rendez-vous Citoyen ici bi-mensuel, le prochain : Mardi 7 Janvier 2014    Dossier : le PLU en commune rurale vers le PLUi !!!


Voir les commentaires

Vous avez sollicité ma position concernant l’alliance UDI-MODEM, je vous réponds collectivement.

Mon coup de gueule : Quel désastre !. Une chartre de cinq pages qui est le fruit de deux dirigeants et de leurs gardes rapprochées. Un sentiment de je t’aime moi non plus ! Une alliance à deux têtes  qui représente un choix politique sans validation d’un Congrès, encore de l’opportunisme, profiter d’une situation, d’une cacophonie politicienne, ça va mal au PS, a l’UMP, à Gauche … alors c’est le moment de s’allier … mais pour faire quoi ? peu importe, on verra après ! Personnellement, je n’adhère pas à cette com com, cuisines et calculs électoraux et ne partage pas cet optimisme pour notre Pays au travers ces copinages et souvenirs d’en temps. Une opportunité aussi, profitant d’un sursaut de popularité d’annoncer une candidature, pourquoi pas !.  

Ce louvoiement de bateau ivre, à droite toute, à gauche toute et re à droite toute, SANS CAP. Devant ce manque de clarté, se plaire à dire « qu’il faut stopper » la montée des extrêmes, après avoir contribué, d’une certaine façon, à leur ascension avec des contre-vérités.

Que de temps perdu! Pour moi l’avenir, ça toujours été, un Grand Programme commun du Centre, National, Européen, novateur, réaliste, juste, social, équitable, viable qui répond à l’urgence du moment et jusqu’au long terme pour nos générations futures, notre jeunesse. Accepter sa création, un contenu élaboré par toutes les composantes centristes avec  une synthèse au travers  une instance commune rédactionnelle.  Soumis aux congrès respectifs pour validation, explicité au Peuple de France avec sa participation. Seulement après nous pouvons parler d’alliances (Voir la plus large possible), de rapprochement, engagements et adhésions sur un projet concret. C’est aussi de cette façon que nous pourrons contrer les extrêmes. C’est aussi avec  transparence et Vérité que les Françaises et les Français renoueront leur confiance et pour certain reprendront le chemin des Urnes.

A Monsieur Jean-Louis BORLOO, pour répondre à son affirmation « Il ne manque plus que François BAYROU  pour rejoindre la Famille Centriste ! », n’oubliez pas aussi qu’il existe, dans ce Pays, bon nombre de VRAIS CENTRISTES INDEPENDANTS (âme et valeurs) NON E NCARTES, qui savent travailler avec l’ensemble de la classe politique Républicaine pour de bons choix pour la Nation. Ils sont aussi Elus de terrain et réalisent un travail remarquable, bien plus que des mots, des ACTES.

Ex MoDem, je suis de ces Centristes indépendants NON encarté, encore une fois très déçu. Pour moi mon parti maintenant, c’est mes rencontres avec le Citoyen du quotidien et mes sondages c’est l’écoute de la femme et l’homme de la rue avec une volonté : Etre ACTIF.  

J’espère me tromper, l’avenir proche nous le dira !

En attendant, l’instant est grave et urgent pour notre Pays, la France.

Voir les commentaires

Face à un exécutif d’Etat SUPER OPTIMISTE !

Espérons, que le séjour du Chef de l’Etat à la Lanterne aura, par ce lieu lumineux, réussi à l’éclairer, l’inspirer pour mener enfin, la France dans la BONNE DIRECTION ! Et non pas servir, peut être, à une réflexion d’une ou de STRATEGIE(S) électorale(s) pour limiter les dégâts pour les consultations à venir ! Gagner du temps, ouverture, changer de gouvernement et de Premier Ministre, dissolution de l’Assemblée Nationale … Je crois que ce deuxième semestre 2013 est crucial pour l’avenir du Pays, reste à nos gouvernants de FAIRE LE BON CHOIX, l’ULTIME SALUT ! Car pour moi dans la continuité actuelle et prévue par l’exécutif : La croissance sera NEGATIVE  et la courbe du chômage ne sera pas pas inversée par de VRAIS emplois pour la fin de l’année.

Face à l’UTOPIE un peu de réalisme svp !.Parlons GESTION et ECONOMIE.

En attendant, prochainement dans la boîte aux lettres, l’avis d’imposition sur les revenus 2012 ! Aie Aie, le coût de la contribution ! (Nouveauté, des contribuables fiscalement reconnus : Les anciens pauvres devenus les nouveaux riches : Imposition en hausse ! ou les anciens riches devenus les nouveaux pauvres : Imposition en baisse !).

Le budget 2014 ! A quelle sauce serons nous mangés l’année prochaine ! … Les gagnants (Très très peu) et surtout les grands perdants ! Là je crains le coup de grâce ! Prélèvements supplémentaires … et pour qui, et pour quoi ? C’est aussi, après le gel pour 2013, la baisse des dotations aux collectivités locales pour 2014 et pour 2015 dans la foulée qui sera couplée avec la mise en route sur le terrain de la réforme territoriale ! … ça va être très dur et très chaud dans les Communes !

La réforme des retraites, dont la priorité, l'urgence ! a été ravie par la réforme du mariage pour tous !!!, nous allons vers une nouvelle boîte à rustines, le problème c’est qu’il n’y a plus de place sur la chambre à air. J’espère me tromper, mais quand on découvre les positions des uns et des autres, inconciliables, la précipitation, alors sauf miracle, je dis « missions impossible » et il faut s’attendre au pire, des mini-mesures immédiates (A vos poches et vers de nouvelles inégalités, privilèges, aménagements sources de nouveaux et encore plus de systèmes spéciaux !) et pour calmer les esprits, peut être la volonté de la mise en place d’une structure pour aboutir à une vraie et grande réforme dans le temps ! Ce qui nous fera passer de la promesse qui n’est pas tenue, à la promesse qui sera peut être tenue, réponse :  « un jour viendra, oui mais quand ?». J’ai retenu des orientations positives de la part des syndicats CFDT et FNSEA ou les termes : Solidarité, Equité, Egalité … sont retenus, vers un système unitaire.

Quand on entend « Nous allons donner un coup de pouce aux petites retraites des petits agriculteurs » ! oui c’est nécessaire, impératif même, mais pourquoi eux et pas les autres ! c’est créer un nouveau régime spécial supplémentaire. Pour moi le régime général de base de la retraite doit être UNIQUE, solidaire, égalitaire, universel dans l’équité. Le coté corporatisme est du ressort du régime complémentaire qui peut être complété par un régime supplémentaire (Libre et privé).

L’emploi, le chômage : Toujours et encore plus d’assistanat, de subventions, d’aides … ! A quand les VRAIS emplois durables ! Ceux créés par les seules entreprises parce qu’elles ont la POSSIBILITE d’embaucher au regard du travail à réaliser. Penser à l’avenir de notre jeunesse actuellement sans repères et des moins jeunes en fin de carrière !

La perte de pouvoir d’achat des individus actifs, inactifs ou retraités, c’est moins de consommation et une voie royale pour l’achat de produits étrangers,  donc moins de travail pour les entreprises Françaises avec moins d’emplois et plus de chômage donc plus de dépenses pour l’Etat avec moins de recettes (tva et cotisations) c’est plus d’impôts, plus de prélèvements pour les Français qui réduit encore le pouvoir d’achat et … la spirale infernale continue.

La transition énergétique ! Le dossier ou il faut garder les alliés Verts au chaud ! Le nucléaire, le schiste et cie …

Les promesses reviennent de plus belle. La fin de l’année sera là enfin, mais dans quel état !

2014 « les meilleurs vœux », si l’on peut dire ! Nous arrivons au Grand Chambardement : Les conséquences des mariages forcées, voir contre nature des collectivités locales vers les Com-Coms, les Agglos, les Métropoles …  La représentativité, la Démocratie locales bafouées ! … la ruralité en danger ! … Je reviendrais ici sous peu pour un grand article uniquement sur ce sujet, car il y a beaucoup à dire !.

Un passage en Juin aux élections Européennes ! …  Pour cette Europe qui ne prend pas les bons médicaments pour se soigner efficacement ! … Gare au record d’abstention en 2014 ! C’est elle qui est souvent le bouc émissaire, la responsable de nos maux quand on ne sait plus se justifier ou quoi dire, tout comme « c’est la faute aux autres » (Ceux qui étaient avant), la facilité quoi … ! Nous privilégions  toujours plus l’Europe des marchés au détriment de l’Europe sociale, l’équilibre n’y est pas, gare au retour de bâton !

Et continuons le Grand Chambardement vers 2015 : Les élections « Cantonales » redécoupages des Cantons, les candidatures en binôme ! … qui fait quoi, doublons, qui paye ! … Ne plus entendre parler du non-cumul des mandats (Pourquoi à l’horizon 2017 ! contrairement aux promesses solennelles de campagne !). Le  mode de scrutin à la proportionnelle… ! Je ne vois pas ou le Français peu faire preuve d’optimisme et de confiance pour l’avenir !

Pendant que certains élus essayent de soigner sur le terrain et médiatiquement leur côte de popularité en se disant surpris de la progression du Front National, ils feraient bien de s’interroger sur les raisons et les responsabilités de cette ascension. Sur la montée toujours grandissante de l’abstention (Election : Que représente le pourcentage d’un Elu au regard de sa population ?). A l’inverse d’autres et principalement un Député Courage est à l’écoute du peuple de France, parcours le pays, partage le désespoir du quotidien avec la volonté de révéler CETTE VERITE au sommet de nos institutions pour faire changer, bouger  les choses … Le comble, il serait presque marginalisé ! Merci à toi Jean Lassalle et bonne route, tu dois avoir derrière toi beaucoup plus de Français que tu le crois.

Les agriculteurs, les producteurs,  les éleveurs … , tout va très bien Madame la Marquise !

Je crois que beaucoup, qui par leur vote, y compris grands responsables politiques nationaux doivent sentir une certaine responsabilité de la situation que nous vivons aujourd'hui …Et qui trop facilement, condamnent aujourd'hui ce qu'ils ont soutenu hier !

Certains me diront, mais comment pouvez vous être aussi pessimiste, défaitiste, à ceux là je répondrais tout simplement, j’attends, comme la majorité des Français, de l’Etat intègre : LA VERITE, LA TRANSPARENCE, L’HONNETETE, L’IMPARTIALITE, LA JUSTICE  pour GERER la France au service de son Peuple dans la République avec la prise de bonnes décisions réalistes.

Voir les commentaires

Ces deux mots ont été prononcés par le Chef de l’Etat : « JUSTICE SOCIALE » pour réformer le système de retraite des Français. Ces deux mots qui sont incompatibles avec les systèmes privilégiés de retraite (Spéciaux et très spéciaux) qui bénéficient à 1.116.205 retraités qui coûtent très cher à l'ensemble des Français au moins 9,76 milliards d'Euro en 2011 avec des reversements du régime de retraite privé (un comble) de 686,8 millions d'Euro pour les régimes spéciaux ! Ajoutons à cela des subventions d'Etat à hauteur de 7,9 milliards d'Euro dont 3,2 milliards pour la seule SNCF ! ont peut aussi parler de l'EDF ... (Sources Le Point).

STOP METTONS TOUT SUR LA TABLE.

Quand à Monsieur Laurent WAUQUIER Vice-Président de l’UMP, un peu de modestie dans vos propos concernant les retraites : je sic (Article de La Montagne) « Un big bang est indispensable. Nous devons avoir le courage de ne plus nous contenter de bouts de chandelles » Merci de reconnaître, que le dernier bout de chandelle mis en place par l’exécutif précédent en 2010, n’a servi à rien et nous a fait perdre encore beaucoup de temps pour avancer dans la bonne direction.

Avant de solliciter financièrement à nouveau les Français « Les retraités d’aujourd’hui, les enfants de demain et les petits-enfants d’après-demain » pour leur retraite, un SYSTEME de retraite UNITAIRE – EGALITAIRE – SOLIDAIRE avec une VRAIE JUSTICE SOCIALE en toute équité (Voir mon précédent article du 31.01.2013), doit voir le jour et je ne crois pas que c’est en quelques mois (vitesse et précipitation)et  avec la méthode employée que nous y arriverons. J’espère me tromper !

Je viens de terminer cet article, une écoute de Capital, pour entendre la même rengaine Présidentielle avec une annonce concernant les retraites !, avant toutes discussions, la confirmation que « le gouvernement augmenterait la durée de cotisation pour obtenir ses droits à la retraite, pour «suivre» l’évolution de l’espérance de vie avec la promesse que l’âge légal de départ à la retraite (62 ans depuis la réforme de 2010) ne serait pas touché ». Hop là, première mesurette acquise !

Le Président François HOLLANDE questionné sur la claque retentissante, pour ce premier tour de l’élection législative partielle de la 3e circonscription du Lot et Garonne(Terres historiquement radicale socialiste) avec un taux d’abstention très élevé, s’établissant à 54,12% des inscrits, contre 37,31% en 2012 ou le candidat PS avait été élu avec 61,48% des suffrages (Premier tour 49,39%) à comparer aujourd’hui avec l’élimination du PS dès le premier tour avec  ses 23,69% représentant seulement 10,35% des inscrits, malgré le renfort sur le terrain de Ministres pendant la campagne électorale. Comment justifier pareil échec ? Surement la faute aux Verts !

Concernant l’UMP seulement 2,8% de plus, à 28,71%, par rapport au premier tour 2012 : 25,91%.

Devant le score, en progression de plus de 10% en un an, du Front National à 26,04% aujourd’hui contre 15,04% en 2012, le spectre du 21 avril 2002 resurgie et traduit l’amnésie collective d’une partie de la gauche avec les Verts à 2,78%, le Front de Gauche à 5,08% et un MoDem décrochant seulement 2.33% des suffrages.

Alors, acte 2 : On appelle « A faire barrage au FN » on demande un front Républicain, que j’espère d’ailleurs, mais sera-t-il présent cette fois ci pour ce deuxième tour ? Et oui, Monsieur le Président, comme vous le dites si bien : «C’est quand il n’y a plus d’espérance qu’il y a des votes extrêmes» et j’ajouterais qu’il y a de plus en plus d’abstention et de votes blancs avec un un record probable pour le deuxième tour de ce scrutin.

Les électeurs se sont radicalisés devant ces palabres politiciennes, les promesses non tenues, les mensonges et la perte de confiance vis-à-vis des politiques. Il n’est pas bon de sous-estimer la VOIX DU PEUPLEC’est un réveil qui sera DOULOUREUX …  A bon entendeur, salut …

Un Député a qui je tire un Grand coup de chapeau, il s'appelle Jean Lassalle parti à la rencontre du Peuple de France, un homme de terrain, courageux. Bravo un vrai exemple d'homme public à suivre. Merci Jean.

(Voir son blog). Ecoutez ses interviews chez RTL et la matinale de CANAL


Voir les commentaires

Dans la vie publique il y a certains mots qui sont la base de la moralisation avec une obligation d’être honorés.

Quand on sollicite la CONFIANCE des Citoyens lors d’un scrutin au travers les promesses, les convictions exprimées, la prise d’engagements et dans un deuxième temps dire et faire son contraire, cela relève d’un manque de RESPECT vis-à-vis de l’électeur, d’un abus de CONFIANCE, c’est valable pour toute la classe politique.

Si vous perdez cette CONFIANCE du Peuple, vous n’avez plus de crédibilité, les espérances se transforment en déceptions, désappointements, désillusions, rancoeurs …

Devant ce rejet, au peuple désabusé, essayé de lui faire croire et lui demander d’adhérer à un nouveau projet qui se traduira par un nouvel effort, relève de l’utopie.  J’espère me tromper.

Un grand bravo aux Parlementaires qui ont respecté leur engagement pour le non-cumul des mandats.

Aujourd’hui je ne partage pas le sourire qui s’affiche sur le visage des membres de l’exécutif en ce jour d’anniversaire de l’An 1 hollandais, peut être dû au cadeau-sursis Européen, qui tombe à pic, (Attention, pour l’Europe il y a une contrainte et contre-partie, nous devons REUSSIR !).

Personnellement je reste sur le terrain proche de mes concitoyens qui vivent la réalité au quotidien très souvent à la limite du supportable et je condamne sévèrement tous ceux qui ont permis, par leurs appuis, d’arriver à la situation ou nous sommes et qui aujourd’hui nous mettent en garde contre la venue des extrêmes, jusqu’aux "bain de larmes" ! C’est vrai, continuons comme cela et l’acte 2 Jospin-Chirac pour 2017 va se renouveler pour le deuxième tour, mais le sursaut Républicain sera-t-il présent cette fois ci encore?

Dans l’attente des mois qui arrivent, il est rare qu’il ne se passe pas quelque chose quand les Français sont en vacances (Enfin ceux qu’ils le peuvent) !

Voir les commentaires

Mais où sont passés nos Députés ?  

Les chiffres du cumul des mandats

Sur les 577 députés : 438 ont plus d’un mandat
                                 139 n’ont qu’un seul mandat
- 250 sont députés- maires (dont 49 d’une commune de moins de 3.500 habitants)
- 155 députés sont conseillers généraux
- 83 députés sont conseillers régionaux
- 91 députés président une intercommunalité
- 131 députés ont deux mandats en plus de leur fonction de député
- 12 députés sont présidents de conseils généraux et 4 présidents de conseils régionaux
- 83% de députés UMP cumulent plusieurs mandats, 76% au PS
Les départements du Nord et des Bouches du Rhône sont en tête des départements cumulards
 Source (Le Monde 30 juin 2012)

Jusqu'à un quart, voir plus de nos Députés absents

de l'hémicycle lors de séances !

Un mandat = Un plein temps

1 - Le non-cumul des mandats c’est pour maintenant

applicable dès 2014

2 - Absence sans cause réelle et sérieuse ou cas de force majeure = Pénalité financière réelle sur indemnité.

 

Voir les commentaires

Comment ne pas comprendre la crise de confiance de l’opinion vis à vis des hommes et des organisations politiques quand on subit le quotidien. Une gouvernance de notre Pays ou l'on confond vitesse et précipitation ! ou l'on tente de gérer le secondaire en priorité et sous forme de rustines, que l'on continu d'enfumer le Citoyen avec les faits divers pour noyer un peu plus le poisson, que l'on passe un temps infini aux débats à l'Assemblée Nationale sur une réforme qui est de loin prioritaire par contre l' URGENCE ATTEND TOUJOURS ! Le temps passe ! Et les milliards d'Euro s'empillent !

La majorité, je dirais même la grande majorité des Citoyens Français après les promesses des campagnes électorales avec pour seul enjeu un programme à seule vocation électoraliste de prendre le pouvoir. Aujourd'hui nous voyons le résultat, dépenser toujours plus avec plus d'impôts, plus d'emprunt ... bientôt on va taxer les chats, les chiens, les perruches ... Mais on refusera TOUJOURS de combattre et de stopper les injustices, les inégalités, les privilèges ... Reconnaitre l'équité ... Engager une réforme pour dépenser moins et mieux. Travailler sur une réforme fiscale juste.

On dénonçait le pouvoir précédent pour ces actions de confrontation de Français les uns contre les autres, aujourd'hui en continu de plus belle avec les Citoyens du secteur privé au regard de celui du secteur public au travers de mesures descriminatoires.

Certains se satisferont du bilan socialiste de ces dix premiers mois : l'intervention au Mali, les négociations salariés-patronat, le mariage pour tous, les mesurettes sans lendemain. Pour donner un certain crédit à l'action menée.

La hantise dans certains esprits de ne pas pouvoir respecter le programme promis. Alors on invoque l'héritage de l'exécutif précédent et que ça peut se faire, mais dans le temps 5 ans voir plus.

Je suis de ceux qui a dénoncé ce programme inapplicable, sauf de le mettre en oeuvre MAIS A QUEL PRIX ! et surtout QUELLES CONSEQUENCES pour notre Pays !

On ne gère pas la France comme on gère un département ou une ville ! Et gouverner c'est prévoir !

J'ai ma conscience pour moi, j'avais la conviction que le vote François HOLLANDE pour la Présidentielle et le vote Socialiste pour les Législatives n'étaient pas le bon sur les bases du programme de gouvernement annoncé, pas plus d'ailleurs que celui de la droite de Nicolas SARKOZY et de ses alliés (Qui avaient fait leurs preuves négatives).

Je regrette aujourd'hui que des responsables politiques qui avaient dénoncés, à juste titre, ces programmes électoraux irréalistes pour l'avenir de notre Pays, pendant la campagne de la Présidentielle ont pris pour le deuxième tour position en faveur de l'un ou de l'autre candidat. Un telle attitude fait reconnaître qu'il n'y a que deux camps, si tu n'es pas pour l'un tu votes pour l'autre.

Notre Démocratie à la Française qui attend toujours aussi la moralisation de la vie politique avec le non cumul des mandats pour l'efficacité sur le terrain, renvoyé dans le temps pour le vote d'une Loi (Il y a vraiement besoin d'une Loi pour avoir la morale en conscience, on peu le décider de soi-même), la comptabilisation du vote blanc comme suffrage exprimé, mesures que l'on écarte ou que l'on repousse avec des arguments non fondés.La dose de proportionnelle pour la représentation réelle des Citoyens dans le débat national.

Le seul motif, c'est la PEUR DU VERDICT DES URNES il y a beaucoup à perdre pour certains qui vous diront même que appliquer de telles mesures rendraient la France ingérable, à ceux la je répondrais simplement qu'il faut travailler pour construire une unité nationale républicaine pour une action gouvernemantale qui serait souhaitable face à un autre verdict des urnes qui risque et qui se confirme de jour en jour en faveur des extrèmes.

Il faut arrêter ces fanfaronnades, de s'écouter parler ... IL Y A DES PRIORITES et VITE. Le cap n'est pas le bon, mais en connaissance de cause on le poursuit pour répondre à l'idéologie. Après le délire de la croissance à 1,7 et 0.8 on annonce encore une croissance pour 2013 un peu positive, au pire à zéro pour moi elle sera surement négative.

Personnellement aujourd'hui je reste toujours droit dans mes bottes et ma conviction c'est même renforcée, les deux acteurs gauche-droite nous conduisent à l'impasse, à l'échec. L'espérence du Peuple de France est réduite à néant, le gouffre qui sépare le Citoyen de ses Elus, le militant de base de sa direction politique. La Démocratie est mise à mal et c'est néfaste pour le Pays. Je le dis clairement je suis dans l'oposition de gauche comme de droite au niveau national, j'ai une âme de centriste avec ses valeurs totalement indépendantes et j'attends de la part de responsables politiques de cette famille qu'ils disent les mots et s'engagent dans l'action de cette clarté d'indépendance, je dénonce vivement la cuisine électorale qui se fait dans le dos des Français. Au travers ses valeurs fondamentales mon engagement et mon parti aujourd'hui c'est le Peuple de France, être aux cotés du Citoyen sur le terrain, écouter ses préocupations, pour certain ses détresses et bien autres ... Accepter de partager ce quotidien aujourd'hui sans progrès d'avenir.

La gouvernance aujourd'hui c'est le coup par coup, les rapports et encore des rapports qui bien souvent se contre-disent ou sont incompatibles entre-eux et qui finissent au classement sans suite. Il y a pourtant des choses simples, un exemple concernant notre industrie automobile : Quand vous demandez à un Citoyen Français quel est le critère déterminant dans son choix de la marque pour acquérir une automobile, la majorité vous répondrons : Je préfére un véhicule de marque asiatique à cause de la garantie de 3ans, 5ans voir 7ans !!! Chercher l'erreur au regard de nos constructeurs nationaux et certains européens.

Dans un an les Municipales : Une promesse de plus qui ne sera pas encore tenue et qui touche de près les collectivités et surtout les rurales, une baisse importante de leurs dotations et un recul de l’ambition décentralisatrice, qui peut devenir colère devant une réforme térritoriale absurbe et une atteinte à leurs compétences et autonomie fiscale. Dans l'attente d'une réforme démocratique !!!

A suivre ....

Voir les commentaires

En première lecture au Sénat, l'ensemble du projet de loi relatif à l'élection des Conseillers Départementaux, des Conseillers Municipaux et des Délégués Communautaires, et modifiant le calendrier électoral, déposé le 28 novembre 2012, a été rejeté vendredi 18 janvier 2013 au Sénat par 165 voix contre 142. Le projet de loi organique a été lui adopté à l'unanimité des voix exprimées.

Concernant l'élection des Conseillers Départementaux (Titre qui remplace celui de Conseiller Général et après abrogation de celui de Conseiller Territorial). Les textes instaurent l'élection d'un binôme femme-homme dans chaque canton entrainant un redécoupage complet des cantons, dans les circonscriptions, dont le nombre devra être divisé par deux, arrondi à l'unité supérieure, car le même nombre d'élus est conservé.

Si l'objectif de féminité est louable et si la parité au sein d'un Conseil Départemental est souhaitable, personnellement je ne suis pas du tout favorable à deux élus par canton exercants leur mandat indépendamment l'un de l'autre, même s'il y a une forme de solidarité. Je serais pour un scrutin de listes à l'échelle de la circonscription législative, pour conserver un véritable ancrage de terrain et permettre ainsi de favoriser un pluralisme. Vous avez dit "Démocratie locale" ! alors ...

L'Assemblée Nationale, qui a toujours le dernier mot, votera le texte final, j'espère qu'il y aura assez de Députés lucides pour amender ces textes, ces règles et pour en corriger les imperfections. 

OUI CAR DANS L'ETAT DU PROJET, LA RURALITE SERA DEFAVORISEE !

La disparité démographique actuelle des cantons avec des populations totalement disproportionnées, est importante.

Les nouveaux cantons et principalement les RURAUX avec ces nouvelles entités de rapprocher un nombre d'habitants d'une moyenne départementale, vont créer des cantons ruraux à territoires immenses difficilement gérables et la conclusion provisoire est de voir un bon nombre de cantons disparaitres en 2015. 

Pour notre département de la Corrèze qui compte actuellement 37 cantons pour 286 communes répartis en 3 arrondissements : 

- Arrondissement de TULLE : 14 cantons pour 118 communes

- Arrondissement de BRIVE : 15 cantons pour 99 communes

- Arrondissement d'USSEL : 8 cantons pour 69 communes

Si le projet de loi, dans l'état, devient loi, c'est 18 cantons qui disparaitront.

MALGRE UNE FOIS ENCORE UN MANQUE DE CONCERTATION, espérons que nos Députés feront preuve de réalisme et de pragmatisme. A suivre de très près.

La semaine prochaine : Une visions pour la réforme des retraites ... Car là je m'attends au pire !

Voir les commentaires

La grande majorité de la population, les Citoyennes et Citoyens Français tournent de plus en plus le dos aux politiques de ce pays.

Ils ne croient plus à l'efficacité de leurs Elus, du Gouvernement et du Président de la République, qui ne répond plus à leurs préocupations majeures et bien fondées.

Quelques affirmations dubitatives :

- Le taux de croissance sera bien cet automne de 0.8% et la courbe du chômage sera bien inversée à la fin de l'année !

- Avant les élections Municipales de 2014 la loi sur le commul des mandats sera en vigueur !

- Les récentes déclarations d'hier, Jeudi 17 Janvier 2013, au Sénat à la 47ème séance de la session ordinaire concernant le projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, conseillers municipaux et des délégués communautaires avec ces déclarations CONTRE la parité ! et des mesures inégalitaires entre les communes rurales et les villes urbaines !

LA VERITE A ETE DITE pour la Présidentielle ... Devant deux programmes UNIQUEMENT électoralistes celui de l'UMP borgne et le programme PS aveugle ... INAPLIQUABLES. Le choix était impossible ... Une autre voie était nécessaire.

Aujourd'hui certains regrettent leur démarche de soutien à un camps, usant parfois d'un argument un peu bouffon. 

TRES GRANDE URGENCE : QUAND LES VERITABLES PRIORITES POUR REDRESSER NOTRE PAYS SERONT PRISES ET MISE EN OEUVRE ! POUR REPONDRE AUX PREOCCUPATIONS MAJEURES ET LEGITIMES DES CITOYENS DE CE PAYS !

Les promesses électorales ont vécu. Le temps passe et nous laisse au bord du gouffre, sans grand espoir d'avenir. Nous sommes proches à franchir le pas du catastrophisme SANS UN RETOUR A UN PROGRAMME REALISTE, SERIEUX, EQUITABLE, EGALITAIRE, SOCIAL, HUMANISTE ET APPLICABLE basé sur la Vérité et la transparence.

STOP A LA CUISINE ELECTORALE dans le dos du Citoyen. Au préjugés qui consiste à dire : Si l'on veut être soutenu au niveau local il faut soutenir au niveau national. Nous devons bien différencier les élections locales : Municipale, pour un Canton et une Région et les élections nationales : Présidentielle et Législative. On ne gère pas un Pays comme on gère une Ville ou un Canton. Il peut exister un accord négocié de partenariat applicable sur un type d'élection qui peut être divergent pour un autre type d'élection. 

STOP au bla bla bla, à la littérature, aux réunions stériles avec de faux débats.

Dans un souci de moralisation de la vie publique, OUI aux non-cumuls des mandats immédiatement, OUI à la proportionnelle dans les élections à venir, OUI à la reconnaissance du vote blanc, OUI à sa comptabilisation en suffrage exprimé, OUI en cas de majorité du vote blanc lors d'un scrutin un retour aux urnes avec de NOUVEAUX candidats et NOUVEAUX programmes. Toutes les possibilités pour s'exprimer étant offertes au Citoyen-électeur et le droit de vote considéré comme une acte Citoyen, l'absence de l'électeur à un scrutin, sauf cas de force majeur, serait pénalisée par un contribution publique forfaitaire de "libre choix de non participation au scrutin" (Abstention).

Je suis convaincu que le CENTRE totalement indépendant et libre composé de trois sensibilités : De droite, de gauche et une sensibilité basée uniquement sur les valeurs centristes est en mesure de gérer la France. je parle bien de sensibilités et non pas de centre droit ou centre gauche orientés l'un vers l'ump et l'autre vers le PS. Sous l'impultion de ce Centre indépendant, une gouvernance d'union nationale serait mis en place.

PLACE A L'ACTION CONCRETE sur les terrains pour avancer dans le bon sens.

A la semaine prochaine.

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>
Haut

Hébergé par Overblog