Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #national

Mais où sont passés nos Députés ?  

Les chiffres du cumul des mandats

Sur les 577 députés : 438 ont plus d’un mandat
                                 139 n’ont qu’un seul mandat
- 250 sont députés- maires (dont 49 d’une commune de moins de 3.500 habitants)
- 155 députés sont conseillers généraux
- 83 députés sont conseillers régionaux
- 91 députés président une intercommunalité
- 131 députés ont deux mandats en plus de leur fonction de député
- 12 députés sont présidents de conseils généraux et 4 présidents de conseils régionaux
- 83% de députés UMP cumulent plusieurs mandats, 76% au PS
Les départements du Nord et des Bouches du Rhône sont en tête des départements cumulards
 Source (Le Monde 30 juin 2012)

Jusqu'à un quart, voir plus de nos Députés absents

de l'hémicycle lors de séances !

Un mandat = Un plein temps

1 - Le non-cumul des mandats c’est pour maintenant

applicable dès 2014

2 - Absence sans cause réelle et sérieuse ou cas de force majeure = Pénalité financière réelle sur indemnité.

 

Voir les commentaires

Comment ne pas comprendre la crise de confiance de l’opinion vis à vis des hommes et des organisations politiques quand on subit le quotidien. Une gouvernance de notre Pays ou l'on confond vitesse et précipitation ! ou l'on tente de gérer le secondaire en priorité et sous forme de rustines, que l'on continu d'enfumer le Citoyen avec les faits divers pour noyer un peu plus le poisson, que l'on passe un temps infini aux débats à l'Assemblée Nationale sur une réforme qui est de loin prioritaire par contre l' URGENCE ATTEND TOUJOURS ! Le temps passe ! Et les milliards d'Euro s'empillent !

La majorité, je dirais même la grande majorité des Citoyens Français après les promesses des campagnes électorales avec pour seul enjeu un programme à seule vocation électoraliste de prendre le pouvoir. Aujourd'hui nous voyons le résultat, dépenser toujours plus avec plus d'impôts, plus d'emprunt ... bientôt on va taxer les chats, les chiens, les perruches ... Mais on refusera TOUJOURS de combattre et de stopper les injustices, les inégalités, les privilèges ... Reconnaitre l'équité ... Engager une réforme pour dépenser moins et mieux. Travailler sur une réforme fiscale juste.

On dénonçait le pouvoir précédent pour ces actions de confrontation de Français les uns contre les autres, aujourd'hui en continu de plus belle avec les Citoyens du secteur privé au regard de celui du secteur public au travers de mesures descriminatoires.

Certains se satisferont du bilan socialiste de ces dix premiers mois : l'intervention au Mali, les négociations salariés-patronat, le mariage pour tous, les mesurettes sans lendemain. Pour donner un certain crédit à l'action menée.

La hantise dans certains esprits de ne pas pouvoir respecter le programme promis. Alors on invoque l'héritage de l'exécutif précédent et que ça peut se faire, mais dans le temps 5 ans voir plus.

Je suis de ceux qui a dénoncé ce programme inapplicable, sauf de le mettre en oeuvre MAIS A QUEL PRIX ! et surtout QUELLES CONSEQUENCES pour notre Pays !

On ne gère pas la France comme on gère un département ou une ville ! Et gouverner c'est prévoir !

J'ai ma conscience pour moi, j'avais la conviction que le vote François HOLLANDE pour la Présidentielle et le vote Socialiste pour les Législatives n'étaient pas le bon sur les bases du programme de gouvernement annoncé, pas plus d'ailleurs que celui de la droite de Nicolas SARKOZY et de ses alliés (Qui avaient fait leurs preuves négatives).

Je regrette aujourd'hui que des responsables politiques qui avaient dénoncés, à juste titre, ces programmes électoraux irréalistes pour l'avenir de notre Pays, pendant la campagne de la Présidentielle ont pris pour le deuxième tour position en faveur de l'un ou de l'autre candidat. Un telle attitude fait reconnaître qu'il n'y a que deux camps, si tu n'es pas pour l'un tu votes pour l'autre.

Notre Démocratie à la Française qui attend toujours aussi la moralisation de la vie politique avec le non cumul des mandats pour l'efficacité sur le terrain, renvoyé dans le temps pour le vote d'une Loi (Il y a vraiement besoin d'une Loi pour avoir la morale en conscience, on peu le décider de soi-même), la comptabilisation du vote blanc comme suffrage exprimé, mesures que l'on écarte ou que l'on repousse avec des arguments non fondés.La dose de proportionnelle pour la représentation réelle des Citoyens dans le débat national.

Le seul motif, c'est la PEUR DU VERDICT DES URNES il y a beaucoup à perdre pour certains qui vous diront même que appliquer de telles mesures rendraient la France ingérable, à ceux la je répondrais simplement qu'il faut travailler pour construire une unité nationale républicaine pour une action gouvernemantale qui serait souhaitable face à un autre verdict des urnes qui risque et qui se confirme de jour en jour en faveur des extrèmes.

Il faut arrêter ces fanfaronnades, de s'écouter parler ... IL Y A DES PRIORITES et VITE. Le cap n'est pas le bon, mais en connaissance de cause on le poursuit pour répondre à l'idéologie. Après le délire de la croissance à 1,7 et 0.8 on annonce encore une croissance pour 2013 un peu positive, au pire à zéro pour moi elle sera surement négative.

Personnellement aujourd'hui je reste toujours droit dans mes bottes et ma conviction c'est même renforcée, les deux acteurs gauche-droite nous conduisent à l'impasse, à l'échec. L'espérence du Peuple de France est réduite à néant, le gouffre qui sépare le Citoyen de ses Elus, le militant de base de sa direction politique. La Démocratie est mise à mal et c'est néfaste pour le Pays. Je le dis clairement je suis dans l'oposition de gauche comme de droite au niveau national, j'ai une âme de centriste avec ses valeurs totalement indépendantes et j'attends de la part de responsables politiques de cette famille qu'ils disent les mots et s'engagent dans l'action de cette clarté d'indépendance, je dénonce vivement la cuisine électorale qui se fait dans le dos des Français. Au travers ses valeurs fondamentales mon engagement et mon parti aujourd'hui c'est le Peuple de France, être aux cotés du Citoyen sur le terrain, écouter ses préocupations, pour certain ses détresses et bien autres ... Accepter de partager ce quotidien aujourd'hui sans progrès d'avenir.

La gouvernance aujourd'hui c'est le coup par coup, les rapports et encore des rapports qui bien souvent se contre-disent ou sont incompatibles entre-eux et qui finissent au classement sans suite. Il y a pourtant des choses simples, un exemple concernant notre industrie automobile : Quand vous demandez à un Citoyen Français quel est le critère déterminant dans son choix de la marque pour acquérir une automobile, la majorité vous répondrons : Je préfére un véhicule de marque asiatique à cause de la garantie de 3ans, 5ans voir 7ans !!! Chercher l'erreur au regard de nos constructeurs nationaux et certains européens.

Dans un an les Municipales : Une promesse de plus qui ne sera pas encore tenue et qui touche de près les collectivités et surtout les rurales, une baisse importante de leurs dotations et un recul de l’ambition décentralisatrice, qui peut devenir colère devant une réforme térritoriale absurbe et une atteinte à leurs compétences et autonomie fiscale. Dans l'attente d'une réforme démocratique !!!

A suivre ....

Voir les commentaires

En première lecture au Sénat, l'ensemble du projet de loi relatif à l'élection des Conseillers Départementaux, des Conseillers Municipaux et des Délégués Communautaires, et modifiant le calendrier électoral, déposé le 28 novembre 2012, a été rejeté vendredi 18 janvier 2013 au Sénat par 165 voix contre 142. Le projet de loi organique a été lui adopté à l'unanimité des voix exprimées.

Concernant l'élection des Conseillers Départementaux (Titre qui remplace celui de Conseiller Général et après abrogation de celui de Conseiller Territorial). Les textes instaurent l'élection d'un binôme femme-homme dans chaque canton entrainant un redécoupage complet des cantons, dans les circonscriptions, dont le nombre devra être divisé par deux, arrondi à l'unité supérieure, car le même nombre d'élus est conservé.

Si l'objectif de féminité est louable et si la parité au sein d'un Conseil Départemental est souhaitable, personnellement je ne suis pas du tout favorable à deux élus par canton exercants leur mandat indépendamment l'un de l'autre, même s'il y a une forme de solidarité. Je serais pour un scrutin de listes à l'échelle de la circonscription législative, pour conserver un véritable ancrage de terrain et permettre ainsi de favoriser un pluralisme. Vous avez dit "Démocratie locale" ! alors ...

L'Assemblée Nationale, qui a toujours le dernier mot, votera le texte final, j'espère qu'il y aura assez de Députés lucides pour amender ces textes, ces règles et pour en corriger les imperfections. 

OUI CAR DANS L'ETAT DU PROJET, LA RURALITE SERA DEFAVORISEE !

La disparité démographique actuelle des cantons avec des populations totalement disproportionnées, est importante.

Les nouveaux cantons et principalement les RURAUX avec ces nouvelles entités de rapprocher un nombre d'habitants d'une moyenne départementale, vont créer des cantons ruraux à territoires immenses difficilement gérables et la conclusion provisoire est de voir un bon nombre de cantons disparaitres en 2015. 

Pour notre département de la Corrèze qui compte actuellement 37 cantons pour 286 communes répartis en 3 arrondissements : 

- Arrondissement de TULLE : 14 cantons pour 118 communes

- Arrondissement de BRIVE : 15 cantons pour 99 communes

- Arrondissement d'USSEL : 8 cantons pour 69 communes

Si le projet de loi, dans l'état, devient loi, c'est 18 cantons qui disparaitront.

MALGRE UNE FOIS ENCORE UN MANQUE DE CONCERTATION, espérons que nos Députés feront preuve de réalisme et de pragmatisme. A suivre de très près.

La semaine prochaine : Une visions pour la réforme des retraites ... Car là je m'attends au pire !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog