Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #national

En 2007 notre tout nouveau Premier Ministre François Fillon déclarait « Je suis à la tête d’un Etat qui est en situation de faillite ! » Aujourd’hui, un peu plus de quatre ans sont passés et ce même Premier Ministre déclare « Le mot de faillite n’est plus un mot abstrait ! ». Mesdames, Messieurs les Gouvernants qu’avez-vous faits pendant tout ce temps ?

Cette situation qui dure depuis 2002, période durant laquelle notre Président SARKOZY était partie prenante dans le gouvernement de l’époque, engageant une certaine responsabilité de ce dernier sur « la situation de faillite » reconnu par François Fillon, un aveu, presque une accusation d’incompétence !

Vous pouvez vous réjouir d’avoir réalisé 75 milliards d’€uro d’allègements fiscaux qui ont profités et profitent toujours aux plus favorisés. Plusieurs centaines de milliards d’€uro de dette supplémentaire en pure perte pour les générations à venir, mais qui devront rembourser !

Vous recherchez de la crédibilité, le 28 Octobre 2011 les Artisans du batiment reçoivent l'assurance que la TVA 5,5% ne sera pas augmentée, quelques jours après son taux est majoré ! ! !

Vous courrez après le maintient du triple AAA et bien moi c’est un triple 000 moins que je vous accorde.

Vous offrez la rigueur et la cure d’austérité au Français à la recherche de 8 milliards d’€uro ! Dans le même temps l’Allemagne peut offrir une réduction d’impôts de 6 milliards d’€uro aux Allemands !

La France à besoin de recettes fiscales, elles existent et sont disponibles par dizaines voir centaines de milliards d’€uro dans les paradis fiscaux !

Mais la lutte contre l'évasion fiscale ne fait pas partie des priorités de la Présidence Française.

Notre Président de la République dans son discours de clôture du G20 fait une courte allocution sur le sujet : « Nous ne voulons plus de paradis fiscaux. Le message est très clair »  et il promet « la publication à chacun de nos sommets de la liste des pays qui ne feront pas ce qu'il faut pour sortir d'un comportement inadmissible » et un peu vantard de rajouter « je voudrai vous demander de vous souvenir qu'à Londres, il y a trois ans, j'avais dû menacer de quitter la salle si une liste des juridictions non coopératives n’était pas établie, car à l'époque on ne prononçait même pas le mot paradis fiscal ... » une preuve, bien avant lui, au sommet des chefs d'Etats et du G8 à Okinawa, le 21 juillet 2000. Dans le discours des chefs d’Etat : Paradis fiscaux et autres pratiques fiscales dommageables : « Nous accueillons favorablement le rapport de l’OCDE sur les progrès réalisés dans l’identification et l’élimination des pratiques fiscales dommageables, qui comprend deux listes : d’une part, certaines juridictions qui remplissent les critères des paradis fiscaux, d’autre part, des régimes potentiellement dommageables parmi les pays membres de l’OCDE. Par ailleurs, nous nous félicitons des engagements publics déjà pris par certaines juridictions pour éliminer les pratiques fiscales dommageables et nous appelons toutes les juridictions à en faire autant. Nous encourageons l’OCDE à poursuivre ses efforts de lutte contre les pratiques fiscales dommageables et à approfondir son dialogue avec les pays non membres. De plus, nous réaffirmons notre soutien au rapport de l’OCDE sur l’amélioration de l’accès aux informations bancaires à des fins fiscales et nous appelons tous les pays à travailler pour parvenir rapidement à une situation où ils peuvent autoriser l’accès aux informations bancaires et l’échange de ces informations à toutes fins fiscales ».

Onze ans plus tard, rien ou si peu n'a changé. Un communiqué final du G20 mentionnant un généreux appel: « Nous appelons toutes les juridictions à prendre les mesures nécessaires pour remédier aux défaillances constatées. Ceci concerne notamment les onze juridictions dont le cadre a été jugé insuffisant par le Forum mondial ».

Le déficit de la Sécurité Sociale absorbé avec seulement une partie de la fraude fiscale en France par le biais des paradis fiscaux !

Un rêve … Non une réalité possible …

Mais alors qu’attendent ils ? Le changement !

Je vous rassure, il arrive et pour moi ça sera avec François BAYROU.


Voir les commentaires

Lignes supprimées, trajets rallongés, horaires décalés, temps de parcours et d’attentes supplémentaires, correspondances remise en cause, changement de mode de transports, le prix du billet ... Les nouveaux horaires des trains qui entreront en vigueur le 12 Décembre 2011 commencent à être diffusés. Pour la région Limousin réseau TER communication des horaires à partir du 10 Novembre 2011 (Après concertation du Conseil régional et la SNCF). Attention aux grandes surprises !

Pour la SNCF, avec la bénédiction du Gouvernement et le RFF, c’est d’abord le prestige, le gigantisme et la rentabilité. Guillaume Pépy parle de « big bang » à la SNCF, « Du jamais vu dans l'histoire du chemin de fer en Europe. », la grande Gloire, l’esprit pharaonique !!!

A compter du 12 décembre prochain, 85% des trains du pays vont subir une remise à plat totale de leurs horaires qui a pour but de permettre la rénovation du réseau, modernisé un système très vieillissant et donc de plus en plus fragile (Il aurait été bon de si prendre un peu plus tôt). Ainsi, 1.000 chantiers sont prévus d'ici fin 2015 des travaux gigantesques, rendus absolument nécessaires tout au long des 30 000 km de voies ferrées. Mais aussi l'arrivée de lignes nouvelles à l'Est, et demain en Aquitaine et en Bretagne. Et enfin, l'introduction du cadencement horaire (Des trains à 8h02, 8h32, 9h02, 9h32...) permettant à l'avenir de faire circuler plus de trains.

PRIORITE AU SERVICE PUBLIC … Des Usagers pas des Clients …

Prendre le train pour les loisirs, aller voir la famille, partir en vacances à ce niveau la grille horaire n’est pas trop important pour le trajet.

Par contre (en 2010), c'est 10 millions de passagers qui ont été transportés quotidiennement sur les réseaux de proximité, la majorité de ces passagers sont des salariés qui doivent se rendre à leur travail, tout bouleversement de changement d’horaire, disparition de déserte … est catastrophique, voir dramatique pour leur emploi sans compter les problèmes familiaux d’organisation de la vie familiale. Idem pour les collégiens, étudiants, apprentis qui doivent rejoindre leurs centres d’enseignement.

Pour certain, ceux qui le pourront ça sera l’option voiture en remplacement (Ce qui est de loin le but recherché), changer d’emploi pour d’autre, dans cette période, peu envisageable ! Perte d’emploi pure et simple pour les derniers.

La Corrèze, le Limousin sont concernés et les bases horaires aujourd'hui, non finalisées, sont guère réjouissantes. Il faut s’attendre à un très fort mécontentement des Usagers.

Pour mémoire qui financent les TER : Les usagers à 30% et les contribuables à 70%. Le problème, c'est que les ressources des Conseils Régionaux sont aujourd'hui figées, qu'il n'y a plus d'argent alors que les dépenses liées au TER ne cessent d'augmenter.

Irons nous vers un passage en force de cette mesure de réorganisation aberrante dans l’état proposée, dans la précipitation, oui s'orienter vers un système de cadencement est souhaitable mais dans le temps (prendre son temps) et surtout en concertation avec toutes les parties prenantes concernées y compris les usagers.

Nos Gouvernants actuels sont en spectateur, nous voulons vite mais !, « D’accord, surtout pas de problèmes à l’approche des élections » et comme à l’habitude ils se positionnent en aval soit ça passe, soit ça casse et si ça casse ont fait machine arrière à moins de jouer le pourrissement.

Consolez-vous, avec de pareilles mesures, les trains seront juste à l’heure, plus de retard … 

Le Grand top quoi !

Dans l'attente du point final avec l'étape découverte des nouveaux horaires vers le 15.11.2011 ... 

Voir les commentaires

Il faut arrêter l’AUTOSATISFACTION affichée au Parti Socialiste au lendemain des résultats de cette primaire.

 

Projection chiffrée : Sur les bases du premier tour de la Présidentielle 2007 (22 Avril 2007).

No    Nombre d’électeurs inscrits …………...…. :  44.472.834

No    Nombre de votants … 83,77% ………..… :  37.254.242

No    Nombre de suffrages exprimés …….…. :  36.719.396

No    Nombre de suffrages blancs ou nuls . :      534.846

No    Nombre d’abstentions … 16,23% …….. :   7.218.592

Po    Pour le PS + PRG + MRC ….………….….… :   9.500.112 voix

Po    Pour les autres Partis de Gauche .….… :   3.753.380 voix

                                                          ------------------

Total voix de Gauche exprimées …...…. : 13.253.492 voix

Ce total à rapprocher des 2.900.000 voix de Gauche exprimées à cette primaire Citoyenne !!! C’est plus de 10.000.000 de voix de gauche qui manquent à l’appel !!! Un désengagement dû au versement de l’€uro symbolique au Parti Socialiste peut être ? A la signature de la chartre des « valeurs de gauche » à la place des  « valeurs républicaines » qui auraient été surement mieux accueillies ?  De n’avoir pas entendu ce qu’ils souhaitaient entendre ?

Pour cette consultation, pour désigner le (la) Candidat(e) à la candidature SOCIALISTE, il y a eu besoin des voix Communistes, Ecologistes, d’Extrême-gauche, sans oublier les voix des trouble-fêtes d’UMP, de leurs alliés et d’Extrême-droite. En effet il subsiste une inconnue : la proportion de non électeur de Gauche qui aurait participé à ce scrutin. Peut-être est-elle importante ?

J. Auclair

En Limousin, le Député Jean Auclair  s'est prêté avec ironie à cet exercice. Il en avait le droit puisque cette Primaire était ouverte à tous. Nos socialistes locaux auraient bien tord de s'en émouvoir, au moins par respect pour le Droit. Dès lors, que penser du résultat final si un nombre important de non-sympathisants a agi de la sorte. Peut-être le score réalisé par certains a été surévalué, ne représente pas la réalité vraie de leur place au sein du Parti Socialiste ? De là à dire que cette Primaire est une illusion, il n'y aurait qu'un pas... Lien Mathieu Charvillat

Fini ce show médiatique marketing. J’espère que le CSA saura comptabiliser le temps de parole.

Les résultats des six candidats, les débats, les petites phrases font apparaître de fortes divergences au sein du Parti Socialiste qui malgré une déclaration de rassemblement (photos, consensus, synthèses, compromis …) ne représentera qu’une simple Unité de façade. Un trouble accentué s’installe dans la tête de certains électeurs et le Citoyen est en droit de s’interroger ? peut être même tenté d’aller alimenter le camp des abstentionnistes, voir celui des extrêmes !

Seul le mot de « rassemblement » peut être prononcé au regard de ces Partis Socialistes dans le Parti Socialiste, celui d’ « UNITE » est bien loin, très loin, voir inaccessible.

Quand au rassemblement de la gauche entière, « Bon courage ».

Un IMPERATIF pour les Socialistes : NE PAS SE TROMPER D’ENNEMI.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 

REVENONS CHEZ NOUS … Pour un véritable avenir pour la France et tous les Français …

Pour mémoire à ce premier tour de la Présidentielle 2007, François BAYROU avait totalisé : 6.820.119 suffrages exprimés soit 18,57%.

Ses arguments diffusés lors de sa campagne de 2007 lui ont donné raison et les problèmes que nous risquions de rencontrer, nous les vivons aujourd’hui.

Dans la crise majeure que nous traversons, comme le dit si bien François BAYROU :

« La France a droit au pluralisme, elle n'est pas condamnée au bipartisme. Il faut sortir de l'affrontement PS/UMP et on ne peut le faire qu'à l'élection Présidentielle. Cela a toujours été ma proposition. Aujourd'hui, c'est devenu une obligation. Car la crise impose une politique nouvelle qui ne peut être portée par aucune des deux majorités qu'on nous présente comme obligatoires ».

« Parce que chacune des deux majorités impose d'abord une France coupée en deux. Toute réforme est combattue immédiatement par l'opposition. En temps de crise aiguë, cela rend le gouvernement impossible. Et, de surcroît, chacun des deux camps est lui-même coupé en deux ».

« Il n'y a qu'une majorité nécessaire pour le pays, une majorité à mes yeux inéluctable, c'est la majorité centrale. Dans le moment que nous vivons, cette majorité, qui unira le centre gauche et le centre droit, est la seule à même de remplir les trois objectifs qui me paraissent nécessaire pour la nation : produire, instruire et construire une démocratie digne de ce nom ». 

La France et les Français ont besoin de Vérité et d'un projet réaliste loin de promesses électorales illusoires. C'est possible avec une majorité centrale pluraliste. Les mois à venir confirmeront ce grand espoir de reconstruction.

Nous n'avons pas besoin de Primaire, les Citoyens-électeurs sauront faire leur bon choix à l'élection Présidentielle au mois de Mai 2012.


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Serge BECOT ...................... Centriste indépendant, non inscrit

.......................................... Blog d'un Corrèzien Démocrate et Républicain. ..........................................

PRÉSENTATION

64 Ans - Père de Famille - Une fille

Domicile : SAINT ROBERT - Canton d' AYEN

Origines : SOUDEILLES (La Braute) près d' Egletons

Familles : VIALLE - BECOT

Etudes et formation à Paris

Activité professionnelle en Provence Cote d'Azur

Retour au Pays et rapprochement familial 
Retraité du secteur automobile, arts graphiques et informatique de gestion.

Trésorier dans le mouvement associatif.

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DELEGUE
URBANISME - TRANSPORTS PUBLICS - CIRCULATION
VILLE DE GRASSE (Alpes maritimes) 40.000 habitants 
Mandat électif : 1977/1983 avec délégation de représentation
au sein d'un Syndicat intercommunal des transports en commun.

 

COMPTEUR VISITEURS

Hébergé par Overblog