.................... Blog d'un Corrézien Démocrate et Républicain ....................

regional

Quand le rail déraille …. Vous avez dit SERVICE PUBLIC ! Non d’abord rentabilité et profits. 

En pleine réorganisation des territoires avec le début d’application, dans la précipitation, de la réforme territoriale : Région – Départements et Communes - Communautés de Communes …… Avec toutes les interrogations sur les enjeux, les compétences, les projets en instance, la notion de pays, les bassins de vie et d’emploi, les financements ..... Qui fait quoi !


La SNCF, qui avec un retard en matière de rénovation du réseau ferré depuis des décennies, avec RFF (Réseau Ferré de France qui gère le réseau des voies ferrées) décident une réorganisation de grande ampleur de la circulation ferroviaire, prévue dans un premier temps dans l’urgence avec application du cadencement généralisé pour la fin de cette année sur le réseau mais craignant que ce chamboulement des horaires ne provoque un véritable chaos, en final avec un peu de raison ces décisions seront projetées progressivement dans le temps. Le RFF et la SNCF, aux côtés des Autorités Organisatrices de Transport et de l'Etat, vont mettre en place, entre 2011 et 2016, une nouvelle circulation ferroviaire. Les changements qui en découlent visent à répondre à trois enjeux prioritaires : fiabiliser et moderniser le réseau, mettre en service de nouvelles lignes à grande vitesse et faire évoluer les horaires et l'offre de sillons.


Le cadencement des horaires des TER reste un sujet hautement sensible, il va continuer à être étendu sur le réseau ferroviaire français à l'occasion du passage aux horaires 2012 qui entreront en vigueur le 11 décembre 2011. Mais cette extension sera réalisée à un rythme beaucoup moins soutenu que prévu.

Déclarations de la SNCF  : « Nous allons faire des travaux à haute dose (13 milliards d'euros de travaux) pendant les quatre années qui viennent avec "mille kilomètres de voies qui vont changer" chaque année, tout cela va beaucoup modifier les horaires. Près de 80% des horaires de train en France vont changer le 11 décembre prochain. Quelques-uns de quelques minutes, d'autres de façon un peu plus importante.  RFF a aussi jugé utile d'en profiter pour mettre un peu d'ordre, de clarté dans les horaires. »

 

Les horaires et désertes des TER en premier concernés ! L’espace rural en première ligne.

Une réflexion a été engagée avec les Régions pour assurer une meilleure régularité et complémentarité des trains. Personne n'est opposé au cadencement qui permet une meilleure utilisation du réseau ferré. En revanche, il faut dénoncer le cadencement à marche forcée car cette bonne idée se révèle coûteuse à mettre en place. Depuis la loi de finances de 2009, les Conseils Régionaux ne peuvent plus voter aucun impôt direct.  Alors que par ailleurs, l'Etat a gelé ses dotations et envisage même de les baisser, voila ces restrictions budgétaires auxquelles doivent faire face les Conseils Régionaux, autorités organisatrices des réseaux TER.

 

Les Régions ont aussi leur mot à dire !

En 2012, les régions ne souhaitent pas mettre un sou de plus pour l'exploitation des TER. Or, pour diverses raisons, le cadencement s'est souvent accompagné d'une augmentation de l'offre de trains. Elle peu représenter jusqu’à 15 % de circulation en plus. Qui paiera ?

 

Et les Usagers, les grands oubliés, ces Citoyens contribuables, ceux qui paient leur titre de transports et qui par leurs impôts contribuent au fonctionnement de la SNCF et maintenant à celui du privé avec pour devise : Payer et Subir.

Certes ils seront consultés, auront une communication « pour que les Français puissent se préparer au changement », une information, mais jamais il n’y aura une grande concertation globale et pourtant impérative pour garantir un succès avec toutes les parties prenantes, nous verrons bien ce que donnera le transport routier en correspondance des horaires du rail, en autres.

Ayons à l’esprit de ce que représentera une modification d’horaire, voir de desserte pour une famille qui est utilisatrice du rail : Les parents pour aller à leur travail et les enfants pour leurs études.

Ce seul exemple montre bien qu’il n’est pas permis de faire n’importe quoi !

Le cadencement, ce sera bien si les horaires proposés sont en adéquation avec les horaires de travail des usagers. Ces changements qui  interviendront en décembre 2011, vont conduire effectivement à modifier les habitudes des usagers.


Notons que pour la gêne occasionnée par les changements d'horaires et/ou de dessertes éventuels, ainsi que parfois par les travaux, RFF et SNCF s'engagent ensemble à mettre en place les solutions adaptées pour limiter les perturbations. Une communication ligne par ligne sera effectuée dès la rentrée 2011.

Reste à savoir comment RFF réagira aux remises en cause de ses catalogues de sillon cadencés par les Régions, la SNCF ou les associations d'Usagers.


Allons jusqu’au bout de la réorganisation : Parlons tarification et POST-PAIEMENT !

Sur la tarification il y a beaucoup à dire mais trop long pour en parler ici, ça fera l'objet d'un autre article.

L’abonnement mensuel de transports de personnes et le rare service de la vie quotidienne qu’il faut encore prépayer. Il faut prendre la peine d’aller acheter son abonnement en début de mois, peu importe s’il n’est pas utilisé, ce sont des recettes engrangées. 

Le POST-PAIEMENT : C’est possible tout de suite, alors pourquoi pas !

Le principe est simple : l’usager ne paye que ce qu’il a consommé, dans la limite éventuelle d’un plafond qui peut logiquement être celui du prix de l’abonnement mensuel. C’est donc a priori la garantie de payer le juste prix.

La tarification en France suit une logique administrative et comptable – on a peur de perdre des sous ! Sans souci de marketing alors que la billettique pourrait faciliter l’accès au service de transport et la souplesse tarifaire. Le plus souvent, au lieu d’imaginer ce qu’ils ont à y gagner, les opérateurs de transport calculent plutôt ce qu’ils risquent de perdre tout de suite

En conséquence, le bon sens voudrait qu’un post-paiement associé à une baisse du coût du voyage, après réflexion globale sur la grille tarifaire, apporte une hausse de trafic. Seulement, « parfois, les choses vont à l’encontre du bon sens »… A suivre de très près … 

Voir les commentaires

J'ai le regret de vous faire part du décès de mon ami 
Jean-Jacques Bélézy-copie-1
Jean-Jacques BELEZY
Président du Mouvement Démocrate de la Haute Vienne
Conseiller Municipal de la Ville de Limoges
survenu le 24 Juin 2011 à 52 ans des suites d'un cancer
Les obsèques ont eu lieu à Limoges Mardi 28 Juin à 10h00
en l'Eglise Saint Michel les Lions
Condoléances à sa famille, proches et amis.
Pas d'article cette semaine.

Voir les commentaires

Je remercie de leur confiance les électrices et électeurs Corréziens, ceux rencontrés sur les marchés de Brive, Tulle, Ussel, Beaulieu, Objat, foires de Meyssac et de la Croisille sur Briance, des onze communes du canton d'Ayen que j'ai rencontré et qui ont porté leur vote sur la liste "Limousin Démocrate" pour ces élections régionales de 2010 par leur choix d'un projet régional indépendant ambitieux pour l'emploi, les transports de demain, l'agriculture, le tourisme, la solidarité entre territoires urbains et ruraux et la survie de notre planète.

Je remercie nos têtes de liste : Jean-Jacques BELEZY, Jean-Claude DESCHAMPS et Nathalie PAGANI pour la confiance témoignée d'avoir accepté ma candidature sur cette liste et je partage, avec eux la déception du résultat sachant qu'ils ont tout donné de leur personne pour gagner, comme les colistiers par leur présence et détermination sur le terrain avec toute l'énergie mise au cours de cette campagne et également tous ceux qui par leurs compétences se sont investis pour l'élaboration de ce projet.

Je remercie les nombreux internautes qui m'ont fait part de leurs soutiens et de leurs regrets au travers la messagerie de ce blog.


Je ne donnerais aucune consigne de vote pour le second tour et je laisse chacun libre de son choix.

J'ai rendu visite à la liste FORCES AQUITAINE au meeting de Bergerac et j'apporte mon soutien à Jean LASSALLE pour gagner cette région voisine.

Dès lundi 22 mars 2010, ici sur ce blog, j'apporterais des commentaires personnels sur ces élections régionales et vous ferais part de mes intentions pour l'après régionales par respect de votre confiance. 


A bientôt. Amicalement.


Serge BECOT

Voir les commentaires

LETTRE OUVERTE - SAINT ROBERT LE 26 JANVIER 2010

Cher(e) Concitoyen(ne),

Cher(e) Ami(e),

C’est avec beaucoup de détermination que je présente ma candidature sous la bannière du MODEM pour les élections régionales en Limousin de Mars 2010 sur la liste Corrèze de « LIMOUSIN DEMOCRATE » de Jean-Jacques BELEZY - Jean-Claude DESCHAMPS et Nathalie PAGANI pour combattre un système politique qui laisse au plus forts toutes les chances et aux plus démunis les restes d’une société en crise. Ce système politique qui oppresse, renie nos valeurs républicaines, moque le vivre ensemble, coûte très chère tout en ne résolvant rien, créé des inégalités et des injustices qui débouchent très souvent vers la pauvreté.
«Nous ne pouvons nous résoudre à ça».

Cette conscience là nous invite à éviter que notre région ne sombre dans les mêmes dérives.
J’ai la ferme conviction que le projet humaniste de notre Mouvement Démocrate est la seule voie crédible pour sortir notre pays du marasme. Il s’agit d’une forte aspiration pour faire de la politique autrement en nous attachant à notre charte de valeurs, nos statuts et notre programme.
Contrairement aux dires, nous ne sommes pas qu’une force de contestation, notre programme régional répond à des solutions très concrètes face aux problèmes liés à l’emploi, la formation, les transports de personnes et de marchandises, la santé, l’inégalité entre les communes rurales et les villes, les entreprises, le logement, l‘accès à la tv numérique et le haut débit adsl. Parce que je crois aux valeurs qui nous mobilisent, j’aspire à me mettre au service non seulement de ce projet ambitieux, mais également, en toute disponibilité d’une équipe régionale qui incarne l’avenir du Limousin. Je souhaite également apporter à notre futur groupe d’élus régionaux mon expérience dans le domaine des transports et rester très proche des sollicitations des communes rurales.

Etre élu régional, c’est servir les femmes et les hommes sur leur territoire, au plus proche de leurs préoccupations. C’est un engagement de chaque jour dans le contexte actuel, où disparaît l’emploi avec au final, un homme, une femme, une famille, un jeune qui perd peu à peu confiance en l’avenir de la société dans laquelle nous vivons. Une société dans laquelle les jeunes se sentent incompris et où les seniors se savent oubliés. C’est cet élu qui doit travailler « ses dossiers » de manière concertée et cohérente avec les acteurs locaux sur l’ensemble de la région et défendre une gestion plus équilibrée et plus créative sur les territoires souvent oubliés au profit des grandes villes.
Nous devons bâtir une vision d’avenir et responsable de l’argent public. Nous réfutons une société d’excès d’individualisme alors qu’il faut recréer une société unie et solidaire. Nous défendons l’idée que l’économique doit être soutenu et pensé avec le défi écologique et le développement social.

La gestion des territoires, et l’éducation sont la clef de voûte de tout. Vivre « ensemble » aujourd’hui est la seule condition pour qu’une société résiste à la tentation de perdre en humanité.

Se battre pour une société, une région, plus juste et plus humaine, est un engagement que je prends ici avec sincérité et détermination.
Un projet, une équipe et une même volonté d’agir pour les citoyens. Nous sommes là au coeur de notre ambition démocrate : Pour l’intérêt des populations et dans l’efficacité économique.

Mieux vivre en Région Limousin c‘est possible, vous pouvez compter sur moi et pour cela je compte beaucoup sur votre soutien. 

Je vous invite à suivre la campagne électorale régionale du MODEM Limousin en vous connectant :

http://limousindemocrate.fr/


Serge BECOT - Candidat MODEM aux élections régionales en Limousin de Mars 2010

Voir les commentaires

TRANSPORT VOYAGEURS - TRANSPORT EN COMMUN - TRANSPORTS COLLECTIF

Désenclavement ferroviaire du Limousin pour la grande vitesse.


A l’heure où j’écris ce texte, la position du dossier de la Ligne à Grande Vitesse,est au niveau de définir un choix d’un tracé dans un couloir de la zone préférentielle de passage. En cours de règlement les dossiers financement. Viendra ensuite les études de trafic et socio-économiques (Période prévue jusqu’à la mi-2010).

- Mi-2010 - mi 2011 finalisation du tracé et préparation de l’enquête d’utilité publique.

- Troisième trimestre 2011 enquête publique

- 2013 Déclaration d’utilité publique

- Réalisation de la ligne à partir de 2014 et mise en service avant 2020 en principe pour 2017.

Sur le trajet BRIVE-PARIS le gain de temps sera de 50mn à 1h

Contrairement au projet POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) avec du matériel pendulaire, qui certe était moins coûteux, mais seulement dans un but de gagner un peu moins de temps entre Paris et Toulouse, la LGV Limoges-Poitiers permettra en plus l’ouverture vers l’atlantique et un raccordement avec la LGV SEA (Sud Europe Atlantique), Une remarque personnelle : une déserte NANTES - RENNES - LA ROCHELLE en alternance aurait peut être été souhaitée.

Nous devons rester vigilant sur le coût final et le financement de cette réalisation ainsi que la tarification qui sera proposée à l’utilisateur-voyageur.


Travailler sur les dossiers du fret en général et du portage des poids lourds sur le rail ne seraient pas utopiques.


LA LGV ET NOTRE DEPARTEMENT DE LA CORREZE


Cette réalisation devrait permettre d’adapter, coordonner et repenser le réseau actuel ferré et routier de transport de voyageurs TER - INTERURBAIN et URBAIN de notre département pour des utilisations :
TRAVAIL - VIE QUOTIDIENNE - LOISIRS.

Il y a beaucoup de défauts à corriger concernant les durées de parcours, les dessertes, les parcours eux même, les cadences, le matériel utilisé surdimensionné voyageant à vide et les tarifs dissuasifs pour les usagers.

Hors agglomération, c’est pas demain que les salariés utiliseront, du domicile, les moyens de transports en commun pour rejoindre leur lieu de travail.

Pour faire 52kms compter 2h00 et coût du ticket aller simple : 8€56

Nous devons moderniser le réseau de transport de voyageurs, l’adapter au temps actuel, l’harmoniser avec les plans d’urbanisme des communes, au regard des zones d’habitat et d’activité.

 Le matériel roulant doit être adapté : nombre de places et environnement routier (Photo ci-dessus : Passage très difficile dans Juillac, véhicule surdimenssionné et très souvent totalement vide) et enfin opter pour une tarification très attractive. Nous pouvons aussi penser économie d’énergie et réduction des CO2.


Proposition : Création d’un syndicat Intercommunal de transports ou syndicat mixte regroupant les communes du département, communautés de communes ou d’agglomération.

Ce syndicat aurait pour but et mission d’analyser l’existant, rencontrer les associations concernées et d’usagers, le Conseil Général, le Conseil Régional pour proposer et réaliser un véritable réseau de transport de voyageurs, l’administrer et l‘exploiter.

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog